Dépêches

Haïti-Corruption : La Grand’Anse secouée par une affaire de détournement de fonds publics

Des personnes visées nient être au courant du rapport d’audit sur l’attribution de fonds à des faux sinistrés de l’incendie du 22 mars à Jérémie
jeudi 25 septembre 2014

P-au-P, 25 sept. 2014 [AlterPresse] --- Le rapport d’audit de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca) sur l’incendie du 22 mars 2014 à Jérémie continue de secouer l’opinion dans la Grand’Anse, alors que des principaux intéressés disent ne pas avoir été touchés par la question.

Selon la Cscca, 39 faux sinistrés ont reçu un total de 5 millions 169 mille 150 gourdes de dédommagement avec la complicité du comité.

Le rapport recommande non seulement la restitution de cette somme à l’Etat mais de citer devant le tribunal administratif de la cour plusieurs autorités dans la Grand’Anse, membres de la commission d’identification des victimes.

Parmi ces personnes figurent le délégué départemental, Norman Wiener, le responsable de la protection civile Sylvéra Guillaume et la directrice départementale du ministère du commerce, Roselore Aubourg.

Ces trois personnes contactées par AlterPresse disent ne pas avoir été informées par la cour des résultats de l’audit.

« Je n’ai rien à voir ni de près ni de loin avec une affaire de détournement. Je ne crois pas qu’il y a eu un détournement. Parce que les gens de la cour supérieure des comptes ont agi avec passion et disent que des gens n’ont pas reçu d’argent. Or les gens ont eu leur argent », réagit Sylvéra Guillaume.

Guillaume affirme que c’est le délégué départemental Norman Wiener qui avait le contrôle du processus de dédommagement.

« Je n’ai aucune responsabilité dans cette affaire. C’est le délégué départemental qui a une responsabilité [et d’autres]… Je n’ai pas une grande responsabilité dans la question. J’attends que la justice établisse des preuves », ajoute-t-il.

Pour sa part le délégué dit ne « pas être surpris » parce qu’en tant que délégué c’est lui qui a recueilli la liste de victimes établie par le comité, liste qu’il a transmise aux finances. Il dit également ne pas être au courant du rapport d’audit ni de son contenu.

« Pour ma part je vais investiguer. Je vais écrire à la cour superieure des comptes pour savoir de quoi il en est », indique-t-il.

Selon le rapport, le délégué Wiener a adressé une lettre au directeur départemental du ministère de l’économie et des finances lui demandant « de payer par chèque une liste contenant des gens (victimes) de l’incendie ».

Roselore Aubourg, dont le nom a également été cité, confirme avoir de son côté remis une liste de 37 victimes. Mais dans sa liste, elle dément la présence du nom de Winchel Jean-Louis, identifié comme étant son cousin dans le rapport de la Cscca.

Winchel Jean-Louis a déclaré avoir reçu un chèque de 600 mille gourdes et versé, de cette somme, 550 mille gourdes à Sylvera Guillaume.

La directrice départementale du commerce présente cet homme comme « une victime de l’incendie ».

Elle dit être en route pour la Grand’Anse afin de prendre connaissance du rapport. Elle ajoute qu’aucun document administratif, aucune lettre ne lui a été adressée à ce sujet.

Selon le rapport d’audit, élaboré depuis août 2014, seules 48 personnes de la liste de victimes ont véritablement été affectées par l’incendie qui a ravagé le centre historique de Jérémie emportant 11 bâtiments. [kft gp apr 25/09/2014 13 :50]