HaitiWebdo

HaïtiWebdo, Semaine du dimanche 31 août au samedi 6 septembre 2014

Haïti-Conjoncture : Une rentrée scolaire sur fond de désaccord politique


vendredi 12 septembre 2014

P-au-P, 12 sept. 2014 [AlterPresse] --- La quête d’une entente, autour de l’organisation des prochaines élections pour renouveler le personnel politique, à la chambre des députés, au sénat, dans les municipalités et localités, continue de dominer l’actualité à l’occasion de la rentrée scolaire 2014-2015, qui s’enclenche avec une menace de grève de la part des enseignantes et enseignants, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

La peine des enseignants parents

La coordination de la plateforme de l’Union nationale des normaliennes et normaliens haïtiens (Unnoh) appelle le gouvernement à instituer un fonds particulier pour payer les arriérés de traitements, dus à des enseignantes et enseignants.

Josué Mérilien, le coordonateur de l’Unnoh, dénonce le fait que des enseignantes et enseignants n’ont pas de quoi répondre aux besoins de leurs enfants pour cette rentrée académique scolaire.

Si rien n’est fait, les plateformes de syndicats d’enseignants menacent d’entrer en grève. Ce qui risque de faire perdre des jours aux élèves sur les 185 jours, prévus pour cette année académique 2014-2015.

Un accord, paraphé, au mois de mai 2014, entre les autorités du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp) et les syndicats des enseignants, place, pour la fin du mois de septembre, le paiement de 13 mois d’arriérés à ces travailleuses et travailleurs de l’éducation.

Ces derniers demeurent toutefois sceptiques quant au respect de l’accord.

Les dispositions de la rentrée

Le Menfp dispose de 613 millions de gourdes (US $ 1.00 = 46.00 gourdes ; 1 euro = 65.00 gourdes aujourd’hui) pour financer les ouvrages scolaires en cette nouvelle année académique.

L’enveloppe annoncée servira à financer 70% des ouvrages scolaires.

Les parents continuent de déplorer le fait qu’il leur serait très difficile d’accéder aux manuels, subventionnés par l’État.

En termes de sécurité routière, la circulation des poids lourds est interdite, dans toute la zone métropolitaine de la capitale Port-au-Prince, sur des plages-horaires.

Ces véhicules (camions et autres) doivent rester en stationnement de 5:00 à 9:00 am (9:00 am - 13:00 gmt) et de 3:00 à 6:00 pm (19:00 - 22:00 gmt).

Le titulaire du Menfp ,Nesmy Manigat, promet d’œuvrer pour l’application des douze mesures, adoptées, en août 2014, pour un meilleur fonctionnement de l’École haïtienne.

La persistance des mésententes politiques

Les pouvoirs exécutif et législatif ne sont pas encore parvenus à trouver une issue à la situation de crise, entourant l’organisation des prochaines élections dans le pays.

Ces scrutins devraient permettre de renouveler les membres de la chambre des députés (au lieu de 99, les élus à la chambre passe passeront à 112), dont le mandat arrivera à terme le deuxième lundi du mois de janvier 2015, deux tiers du sénat (20 élus), les conseils municipaux (140) et les conseils d’administration de sections communales.

6 sénateurs, opposés à la politique du gouvernement, se disent en faveur d’une rencontre avec le président Joseph Michel Martelly, comme le souhaite le président du sénat Dieusseul Simon Desras.

Ces 6 sénateurs de l’opposition, qui n’entendent pas se rendre au palais présidentiel, souhaitent la participation des responsables de partis politiques, également opposés à la gestion de l’actuelle administration politique.

« Il faut trouver un endroit qui n’irrite pas », soutiennent-ils.

Perspective de vols internationaux sur Cap-Haïtien

L’aéroport du Cap-Haïtien (Nord) devrait être prêt, dans environ un mois, pour recevoir, à partir du jeudi 2 octobre 2014, des vols internationaux allers-retours Fort-Lauderdale (États-Unis d’Amérique) /Cap-Haïtien, suivant les déclarations du secrétaire d’État aux travaux publics, Philippe Cinéas.

Une délégation, composée de responsables de l’Autorité aéroportuaire nationale (Aan) et de la compagnie American Airlines (AA), s’est rendue au Cap-Haïtien (à 248 km au nord de Port-au-Prince), le vendredi 5 septembre 2014, pour une visite d’évaluation.

L’aéroport international du Cap-Haïtien a une piste de 2,552 mètres. Les travaux de construction de la salle de départ sont déjà achevés et ceux de la salle d’arrivée devront prendre fin dans une quinzaine de jours. [srh kft rc apr 12/09/2014 1:45]