Perspectives

Haïti/Ile-à-Vache : Dénonciation constante du projet touristique et demande de libération de Jean Matulnès Lamy


lundi 25 août 2014

P-au-P, 25 août 2014 [AlterPresse] --- La population d’Ile-à-Vache continue de s’élever contre le projet touristique du gouvernement actuel ainsi que l’incarcération, qu’elle qualifie d’arbitraire, du policier national Jean Matulnès Lamy(originaire de l’ile) arrêté depuis le vendredi 21 février 2014, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Le gouvernement du premier ministre Laurent Salvador Lamothe tenterait d’acheter la conscience de certains opposants au projet « Destination touristique Ile-à-Vache », a fustigé l’organisation locale Konbit peyizan Ilavach (Kopi), lors d’une conférence de presse le 17 août 2014 aux Cayes.

Pour sa part, le Kolektif solidarite ak lit peyizan Ilavach (Collectif de solidarité avec la lutte des paysannes et paysans de l’Ile-à-Vache / Kslpi) renouvelle sa demande au gouvernement de « mettre un terme à toutes formes d’intoxication, de propagande, d’intimidation, de répression et de violation des droits humains sur l’île ».

Le retrait (et non la révision) de l’arrêté présidentiel, déclarant l’île d’utilité publique, la libération de Jean Matulnès Lamy, le départ de l’unité départementale de maintien de l’ordre (Udmo) et d’autres policiers nationaux supplémentaires sur l’île, figurent parmi les revendications de la population, rappelle Kslpi dans une position publique le 18 août 2014.

Des membres de l’Udmo sont pointés du doigt dans divers actes de répression et de violences, dont a été victime la population protestataire depuis la mise en œuvre du projet « Destination touristique l’Ile-à-Vache » .

Deux journées de travail ont été organisées, les jeudi 14 et vendredi 15 août 2014, par la titulaire du ministère du tourisme, Stéphanie Balmir Villedrouin, avec des habitantes et habitants de l’Ile-à-Vache.

Ces nouvelles rencontres n’auraient pas convaincu, entre autres, les membres de l’organisation Kopi sur les bienfaits éventuels du projet envisagé.

Détention arbitraire de Lamy, dénoncée par sa famille

Incarcéré au pénitencier national depuis six mois, vraisemblablement à cause de plusieurs manifestations et actes de protestation contre le projet touristique gouvernemental, Lamy a été présenté, le 22 avril 2014, devant son juge qui n’aurait retenu aucune charge contre lui, indique sa famille.

« J’exige la libération de mon fils, incarcéré au pénitencier national. Il a été arrêté sans aucun mandat. Maintenant, il est écroué sans aucune explication », dénonce son père Joseph Matilien Lamy.

« Il (Jean Maltunès Lamy) prenait soin de nous. Le gouvernement nous a tout sacrifié : nos pains quotidiens, l’appui financier de la famille », confie son père, soulignant combien la brutalité policière empêche la population de manifester sur l’île.

Joseph Matilien Lamy critique les manœuvres du gouvernement, qui chercherait à déposséder la population d’Ile-à-Vache des terres, occupées depuis plusieurs décennies.

L’état d’esprit et la santé du policier Jean Maltunès Lamy se seraient dégradés, en raison des conditions sanitaires déplorables, dans lesquelles il serait emprisonné, rapportent ses proches.

Persécution des membres de Kopi

« Le gouvernement aurait lancé un mandat d’amener à mon endroit, avec la mention “complot contre la sûreté intérieure de l’Etat” », déclare un des membres de Kopi, Kenold Pierre Alexis, précisant avoir reçu l’information d’une source informée.

Les membres de Kopine trament pas de complot contre le gouvernement, ils ne font que s’opposer au projet touristique gouvernemental sur l’île, réagit Alexis, qui dénonce les actes de persécutions du pouvoir en place contre les membres de Kopi, dont Genel Bernard « alias Ti blanc ».

Constructions, chèques et plantules dans le cadre du projet touristique

Un protocole de financement pour la construction de trois (3) routes agricoles - à haute intensité de main d’œuvre - a été signé entre les ministères du tourisme et de l’agriculture, la Mairie et le Mouvement des planteurs pour le développement de l’Ile-à-Vache (Mpdi), selon un communiqué de presse du ministère du tourisme.

Ce projet impliquerait la participation de 360 habitants des localités concernées, par rotation de 60 personnes à la quinzaine, sur une durée d’un mois pour chaque projet, mentionne le communiqué.

Des remises des chèques de dédommagement aux 5 résidents, dont les maisons se trouvaient sur le Port de la localité de Mme Bernard, auraient été effectuées par le ministère du tourisme.

Une cargaison de 40 milles plantules d’ananas serait arrivée sur l’île dans le cadre d’un projet d’arboriculture.

Ces plantules devraient remplacer les "Pingouins" (sorte d’ananas sauvages qui ornaient l’arrière-cour des habitantes et habitants), fait savoir le secrétaire d’Etat à la production végétale, Fresner Dorcin. [lo emb rc apr 25/08/2014 11:00]