HaitiWebdo

HaitiWebdo, Semaine du dimanche 1er au lundi 9 juin 2014

Haïti - Conjoncture : Déjà-vu


mercredi 11 juin 2014

P-au-P, 11 juin 2014 [AlterPresse] --- Dans cette Haïti, qui ferait des progrès, suivant les propos des autorités et une partie de la communauté internationale, un climat de méfiance règne toujours autour de la question des élections et les actions des dirigeants - en panne d’issue commune - procurent, sans cesse, une sensation de déjà-vu, relève l’agence en ligne AlterPresse.

Politique

Négociation ou rappel de positions ?

Les premiers rendez-vous, fruits d’une initiative visiblement des pouvoirs, exécutif et législatif, au cours de la première semaine du mois de juin 2014, se sont soldés sur une note decrescendo d’échec.

Après la récolte d’une première journée, « satisfaisante » pour la majorité des 15 sénateurs présents le mercredi 4 juin 2014, c’est un rappel que le président mettra dans leur panier à la fin de la deuxième journée.

Joseph Michel Martelly leur a redit qu’il compte bien recourir à l’« utilisation de l’article 12 de l’accord d’El Rancho », l’entente trouvée en mars 2014, mais qui continue de fâcher les sénateurs et de déranger l’opposition politique.

Au mépris des prescrits de la Constitution, l’article en question autoriserait le Conseil électoral à lancer le processus électoral en omettant des articles de la loi électorale au cas où le parlement ne l’aurait pas amendée, le sénat en particulier.

Entre-temps, le conseil électoral provisoire (Cep) est constitué avec 7 membres, au lieu de 9, avec un vide de représentation pour le parlement et le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire.

La composition du conseil électoral (en fonction de quelle règle l’établir), en plus de la demande d’amendement de la loi électorale au sénat, reste le nœud des divergences entre l’exécutif (la présidence) et le législatif (le sénat).

Des sénateurs affirment que des pourparlers seraient encore en cours dans les coulisses.

L’étincelle de la caducité du parlement reprend feu

Intervenant à l’occasion de l’ouverture de la 2e session ordinaire de la 49e législature, le lundi 9 juin 2014, le président de l’Assemblée nationale, le sénateur Dieusseul Simon Desras, dénonce une manœuvre visant la caducité du parlement.

Pour Desras, la détermination du second tour des sénatoriales, en janvier 2015 dans un pré-calendrier rendu public par le conseil électoral provisoire contesté, démontre une intention d’aller vers la caducité du parlement.

Cette crainte avait déjà troublé la société, à la fin de l’année 2013, quand il était question d’une interprétation de la loi électorale de 2008 qui supposait la fin de certains mandats sénatoriaux en janvier 2014.

Par ailleurs, le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe a dressé, à l’occasion, un bilan des activités entreprises sur les 6 derniers mois (janvier à juin 2014), en évoquant encore une Haïti en chantier.

Il a aussi appelé les sénateurs à voter les amendements à la loi électorale.

Rony Timothée libre après 19 jours d’emprisonnement

Le porte-parole de la force patriotique pour le respect de la Constitution (Foparc), Rony Timothée, a été libéré conditionnellement le mercredi 4 juin 2014, après avoir passé 19 jours en prison sans aucune comparution devant un juge.

Timothée et 2 autres militants de l’opposition politique, Asad Volcy et Biron Odigé, seront entendus, le mercredi 11 juin 2014, par le juge Sonel Jean-François.

Ils sont accusés d’être les responsables des violences, enregistrées lors des manifestations de l’opposition.

Les opposants ont organisé une nouvelle manifestation, le mardi 10 juin 2014, toujours pour réclamer le départ de l’équipe au pouvoir, la tenue d’élections générales anticipées ainsi que la libération des autres prisonniers politiques.

Culture

Le gouvernement annonce le deuxième carnaval officiel de l’année

Le gouvernement revient, une nouvelle fois, avec le carnaval des fleurs annoncé pour les dimanche 27, lundi 28 et mardi 29 juillet 2014 à Port-au-Prince.

Confirmation a été faite, le mardi 3 juin 2014, au ministère de la culture.

Pour l’établissement de villages d’artisans

L’envoyée spéciale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), Michaëlle Jean, séjourne dans le pays, du dimanche 8 au vendredi 13 juin 2014, dans le but de voir comment travailler à la valorisation et au développement des métiers artisanaux.

Il est aussi question d’apporter un support à l’entrepreneuriat dans le domaine.

Michaëlle Jean doit rencontrer la ministre du tourisme, Stéphanie Balmir Villedrouin, au cours de son séjour.

Les centres dans les villages devraient donc servir de lieux d’attraction pour les touristes et espaces d’achat et de vente de biens et de services.

Coopération

Le Canada se réjouit de la signature de la loi sur la naturalisation en République Dominicaine

« Cette nouvelle loi est un pas dans la bonne direction (… ) » pour la République voisine, en ce qui à trait au respect des principes internationaux, estime le chargé d’affaires canadien ad intérim en Haïti, Georges Boissé.

Tout en promettant de continuer à suivre, avec intérêt, l’application des règles liées à la loi sur la question, Boissé pense que cette nouvelle loi vient régulariser la situation des Dominicaines et Dominicains d’origines étrangères, qui s’étaient vus priver de leur nationalité dominicaine suite à une décision de la cour constitutionnelle dominicaine en septembre 2013.

Toutes les Dominicaines et tous les Dominicains, né de parents étrangers à partir de 1929, ont arbitrairement été déchus de leur nationalité dominicaine, depuis l’apparition de cette sentence du tribunal dominicain.

Pour certains professeurs de l’Université d’État d’Haïti (Ueh), tels Wadson Denis, cette nouvelle loi dominicaine n’est, en rien, une solution à la résolution de la Cour constitutionnelle dominicaine à l’origine du problème. [srh kft rc apr 11/06/2014 12:15]