HaitiWebdo

HaitiWebdo-Semaine du dimanche 13 au samedi 19 avril 2014

Haïti-Conjoncture : Au carrefour de l’insuffisance des ressources financières


mardi 22 avril 2014

P-au-P, 22 avril 2014 [AlterPresse] --- « Les caisses de la république sont vides », suivant les propos du président Joseph Michel Martelly.

Une déclaration irresponsable, d’après l’opposition démocratique qui continue de manifester pour demander le départ de l’actuelle équipe gouvernementale.

Économique

Les finances dans le rouge, quoi faire ?

Le sénateur Jocelerme Privert, président de la commission sénatoriale des finances, appelle les autorités à « adopter des mesures rigoureuses » pour redresser la barque de la finance publique, dont la décadence a déjà été l’objet de grandes discussions dans les médias depuis 2013, avant la déclaration de Michel Martelly en avril 2014.

Privert conseille aux autorités de surseoir, entre autres, sur les « dépenses stériles ».

La coordonnatrice du Rassemblement des démocrates nationaux progressistes (Rdnp), Mirlande Hyppolite Manigat, qualifie d’« irresponsable » la confession de Martelly.

Une irresponsabilité, presque évidente avec le dernier remaniement ministériel (du 2 avril 2014), lequel a donné lieu à la création de nouveaux postes au sein de l’administration publique impliquant, automatiquement, une augmentation des dépenses de fonctionnement.

Au moment de sa confession dans le Sud du pays, le président Martelly a également appelé la population à retourner à l’agriculture.

Salaire minimum : quoi de neuf pour les ouvrières et ouvriers de la sous-traitance ?

Un arrêté présidentiel, daté du 16 avril 2014, fixe le salaire minimum des travailleuses et travailleurs de divers secteurs, à compter du 1er mai 2014.

Cette décision n’apporterait aucune amélioration dans le traitement des ouvrières et ouvriers des industries d’assemblage et manufacturières, en dépit de leur revendication.

Ils continueront de recevoir 225.00 gourdes (US $ 1.00 = 46 gourdes ; 1 euro = 65.00 gourdes aujourd’hui) à partir du 1er mai 2014, qui marquera l’entrée en vigueur de cet arrêté.

Cette catégorie de travailleuses et travailleurs réclame un salaire minimum journalier de 500.00 gourdes.

Le conseil supérieur des salaires (Css) avait déjà demandé l’application de ces 225.00 gourdes à la fin de l’année 2013.

Des syndicats d’ouvrières et d’ouvriers avaient jugé « criminelle » cette décision.

Politique

La police pour contrer toute manifestation de l’opposition politique

Pour la énième fois, une manifestation de l’opposition politique a été dispersée dans l’aire du Champs-de-mars (près des ruines du palais national), à Port-au-Prince, le mardi 15 avril 2014, à coup de gaz lacrymogènes lancés par les forces de l’ordre, au moment où les manifestants affichaient leur intention de se rendre devant le local du palais présidentiel.

Dans un premier temps, les manifestants ont été exposés à des jets de pierres sur la route de Delmas (nord-est, carrefour de l’aéroport).

Les gardiens armés d’un bureau du ministère de l’intérieur, situé également dans le périmètre du Champs-de-mars, ont fait feu en l’air.

L’opposition est conduite, pour l’instant, par le Mouvement patriotique de l’opposition démocratique (Mopod) et des mouvances du parti fanmi lavalas, la Force patriotique pour le respect de la Constitution (Fopark), entre autres.

Leur revendication principale reste le départ de l’équipe gouvernementale actuelle et l’établissement d’un gouvernement de transition, qui serait chargé d’organiser des élections générales dans le pays.

La situation s’envenime à l’Ona

Le vice-président du syndicat des employés de l’Office national d’assurance vieillesse (Ona), Martin Dabrevil, a reçu une balle au ventre, le mercredi 16 avril 2014, au cours d’une nouvelle journée de mobilisation pour exiger le départ du directeur général de l’Ona, Bernard Dégraf.

Depuis plus d’un mois, les chefs de services, les syndiqués avec le support de certains directeurs, observent un arrêt de travail et organisent des journées de mobilisation, devant les différents bureaux de l’Ona sur le territoire national, pour dénoncer des dérives dans le mode de gestion du directeur Dégraf, tout en réclamant son départ.

Société

Le miracle des 26 lettres de l’alphabet

L’immortel Dany Laferrière, élu à l’Académie française, a été reçu, le mercredi 16 avril 2014, au palais présidentiel par Michel Martelly.

Pour l’académicien, cela a été « un moment assez touchant », car il n’aurait jamais cru que « ces 26 lettres de l’alphabet français » lui auraient donné une aussi grande aura.

Pour Martelly, l’élection de l’écrivain à l’Académie française symbolise « une source de fierté profonde (…) ».

Les chrétiens catholiques romains dans les rues

Ils étaient plusieurs centaines de chrétiennes et chrétiens catholiques romains, venus de plusieurs paroisses et arborant des tenues de circonstance, à marcher dans la capitale haïtienne et dans des villes de province, le 18 avril 2014, à l’occasion de la célébration du vendredi saint.

Des prières et autres chants ont été entonnés à l’occasion. [apr 22/04/2014 08:50]