HaitiWebdo

HaitiWebdo Semaine du lundi 31 mars au mardi 8 avril 2014

Haïti-Conjoncture : De nouveaux joueurs


mercredi 9 avril 2014

P-au-P, 09 avril 2014 [AlterPresse] --- À moins de 2 ans de la fin de son mandat, le président Joseph Michel Martelly, en accord avec son premier ministre Laurent Salvador Lamothe, a effectué un nouveau remaniement ministériel qui a permis le retour d’anciennes têtes, de nouveaux venus, sous le label d’un gouvernement dit d’ouverture, observe l’agence en ligne AlterPresse.

Politique

Une ouverture pour les proches ?

Sous la couverture de l’accord d’El Rancho, en date du vendredi 14 mars 2014, la République a assisté à de nouveaux changements au sein de l’équipe gouvernementale.

Parmi les nouvelles têtes, l’ancien ccolonel Himler Rébu qui s’est toujours réclamé un fervent supporteur de ce gouvernement. Il vient remplacer Magalie Adolphe Racine à la tête du ministère de la jeunesse, des sports et de l’action civique (Mjsac).

L’ancien sénateur Roody Hérivaux, nommé ministre de la communication, menace déjà la Presse. Il se donne pour mission de freiner certaines dérives, affirmant qu’il ne sera plus permis aux journalistes de dire n’importe quoi sur le pouvoir en place.

En parlant de freiner la presse, la Radio Télé Ginen (Rtg) n’a pas eu accès à la cérémonie d’installation de la nouvelle titulaire du ministère de la culture, Monique Rocourt.

Réginald Delva est passé de la fonction de secrétaire d’État à la sécurité publique à celle du ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales (Mict).

La grande revenante est Marie Carmelle Jean-Marie au ministère de l’économie et des finances (Mef). Jean-Marie avait démissionné de ce même poste, au début du mois d’avril 2013.

La ministre avait, à l’époque, dénoncé un gaspillage des biens de l’État et des dépenses extra-budgétaires. On ignore ce qui a bien pu changer depuis.

Certains ministres restent à leur poste, à l’image du ministre de la justice et de la sécurité publique, Jean Renel Sanon, dont le secteur des droits humains réclame la démission, de la ministre du tourisme Stéphanie Balmir Villedrouin qui aura une charge supplémentaire, sans encore aucune loi spécifique - les industries créatives, pour assurer la promotion de l’industrie de l’artisanat, une fonction existante au ministère des affaires sociales depuis de nombreuses années - du ministre du commerce et de l’industrie Wilson Laleau, de la ministre à la condition féminine et aux drois des femmes Yannick Mézile - membre du directoire de la Plateforme présidentielle Tèt kale - et du ministre des travaux publics, transports et communications, Jacques Rousseau.

Avec ce remaniement, le trésor public devra payer des salaires et des frais à plus de 43 hauts fonctionnaires (24 ministres et 20 secrétaires d’Etat).

De quel budget seront prélevés les traitements de ces fonctionnaires ?

L’actuelle administration politique a pris l’habitude de placer, en plus, des directions adjointes cà et là.

C’est au moins le troisième changement de l’équipe gouvernementale en deux ans.

Par ailleurs, en dépit des revendications pour son départ, émanant d’un mouvement des employés, le directeur de l’Office national d’assurance Vieillesse (Ona), Bernard Degraff, reste à son poste.

Vote de la loi électorale

Ils sont plus d’une soixantaine de députés à modifier la loi électorale, suite aux ententes trouvées dans l’accord d’El Rancho le 14 mars 2014.

Les députés n’ont pas hésité à éliminer, dans le nouveau document, le quota de 30% de femmes dans les postes électifs.

Une modification, qui suscite déjà des polémiques.

Le sénat ne s’est pas encore penché sur cette loi.

Certains sénateurs estiment anormal de voter une loi, tandis qu’aucun conseil électoral n’existe pour l’instant.

L’ordre normal, selon ces parlementaires, serait d’établir un nouveau conseil électoral provisoire, en suivant les dictées de la Constitution, avant d’aborder la question de l’amendement de la loi électorale.

Les prochaines élections sont annoncées pour le 26 octobre 2014.

La démission de Norgaisse efface-t-elle le dossier Etheard ?

« Pour motifs de convenance personnelle », Gérald Norgaisse a démissionné de son poste de substitut du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, quelques jours après avoir favorisé la libération, jugée illégale, de Marie Taissa Mazile Éthéard, arrêtée comme complice de Woodly Éthéard, chef d’un gang investissant dans les activités de narcotrafic et de kidnapping.

Marie Taissa Mazile Éthéard s’est évadée le samedi 28 mars 2014, de la prison civile de Pétionville (est) avec l’aide de Gérald Norgaisse, à bord d’un véhicule portant une matricule appartenant au palais présidentiel, selon les informations communiquées par des responsables d’organisations de défense des droits humains.

Pour motiver sa démission, Gérald Norgaisse a parlé de « motifs de convenance personnelle ».

Il aurait agi sous les ordres de ses supérieurs, explique le secteur des droits humains.

Société

Une autre façon de rendre Justice à Jean Dominique et Jean-Claude Louissaint

L’Université Duke (Caroline du Nord, États-Unis d’Amérique) a donné le coup d’envoi du projet de numérisation des archives de la Radio Haïti Inter.

« Archives vivantes », c’est le titre de ce projet qui permettra d’accéder à plus de 2,500 reportages, enquêtes, interviews, émissions culturelles, en plus de 28 boîtes de documents écrits, sauvés de l’immeuble endommagé de Radio Haïti après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, de 1970 à 2003.

Cette initiative arrive 14 ans après le double assassinat, le 3 avril 2000, sur la cour de la station, de Jean Léopold Dominique et du gardien Jean-Claude Louissaint.

Un courageux journaliste meurt

Ayant démontré les premiers symptomes d’un cancer du système lymphatique en 2007, Duly Lambert, journaliste à la radio Ibo depuis 2 ans, s’est éteint dans la nuit du jeudi 3 au vendredi 4 avril 2014.

Agé de 31 ans, le journaliste a laissé sa femme Veroniquéea Lafortune et le petit Cédrick Rafael Lambert de 10 mois.

Une triste nouvelle pour la corporation journalistique, en particulier pour les collaboratrices et collaborateurs de Duly Lambert à Radio Ibo. [srh kft rc apr 09/04/2014 9:25]