HaitiWebdo

HaïtiWebdo, Semaine du 23 au 30 mars 2014

Haïti-Politique : Le parlement sous les projecteurs


mardi 1er avril 2014

P-au-P, 1er avril 2014 [AlterPresse] --- Ce premier trimestre de l’année 2014 met le parlement haïtien au devant de la scène. Quand ce n’est pas dans des conflits corsés avec l’exécutif, ce sont des membres du législatif qui s’offrent en spectacle.

Autour de l’accord controversé El Rancho, le Sénateur Steven I. Benoit représentant du Senat crie au piège après avoir paraphé le document qu’il dit n’avoir pas lu. Dans la foulée, il démissionne de son poste au bureau du Sénat.

Le député de Delmas/Tabarre, Arnel Belizaire se retrouve dans la visière du parquet de Port-au-Prince qui exige la levée de son immunité depuis que le parlementaire aurait fait irruption au parquet pour soustraire des prévenus devant être interrogés dans le cadre du dossier de l’Office national d’assurance vieillesse (Ona).

•Politique / parlement

El Rancho bouleverse le Sénat haïtien

Le sénateur Steven Irvenson Benoit qui a paraphé l’accord El Rancho au nom du président du Sénat, Simon Dieuseul Desras, se retrouve acculé et accusé d’avoir liquidé les pouvoirs du parlement par le biais de l’article 12 du document.

Un article qui donne la possibilité à l’institution électorale de passer outre certains articles de la loi électorale, si le parlement ne les amende pas dans le fameux délai de 10 jours prévu dans l’accord.

Après avoir présenté ses excuses à la nation pour avoir signé un document sans le lire – ce que démentent plusieurs acteurs du dialogue interhaitien- le sénateur de l’Ouest a tiré les conséquences en démissionnant de son poste de premier secrétaire du bureau de l’assemblée des sénateurs.

Une lettre datée du 27 mars 2014 soulignant l’irrévocabilité de la décision de Benoit a été transmise au bureau en ce sens.

N’ayant participé à aucune rencontre de la commission de suivi des accords, ni paraphé aucune des correspondances adressées à l’exécutif, le législatif et le judiciaire, des membres de la dite commission invite le parlementaire à leur notifier formellement sa démission également de cette structure.

Arnel Belizaire dans la visière de la justice haïtienne ou du gouvernement ?

La demande du ministère de la justice à la chambre des députés de lever l’immunité du parlementaire Arnel Bélizaire est lue en assemblée et devrait être transmise à la commission justice de la chambre basse en vue de produire un rapport à soumettre à l’assemblée.

Bélizaire, ennemi farouche du pouvoir, est accusé d’avoir libéré de force des agents de sécurité de l’Office nationale d’assurances (Ona) qui devaient être entendus au parquet de Port-au-Prince pour séquestration de personnes.

Certains sont sceptiques quant à l’aboutissement de cette affaire. Des hommes de loi estiment qu’après sa mandature, le député peut être amené à comparaitre devant la justice.

Depuis le début de la semaine, un mouvement de protestation est entamé au sein de l’Ona par des employés pour réclamer la révocation du directeur général, Bernard Degraff pointé pour corruption.

Tous les bureaux de l’Ona sont fermés pour le moment. Les assurés et les utilisateurs de cette institution se retrouvent donc sans service.

Le sénat avait déjà pris une résolution contre Degraff toujours pour cause de corruption présumée.

•Dialogue interhaitien /Constitution

Le bilan de la commission de suivi des accords

En conférence de presse le 27 mars 2014, la commission de suivi de l’accord « El Rancho » a présenté à la presse, un bilan constitué de rencontres formelles, de 6 correspondances aux parties relatives à leur responsabilité dans l’opérationnalisation de l’accord.

La commission est formée de représentants de partis politiques, Himmler Rébu (Grand Rassemblement pour l’évolution d’Haïti, Greh), Rudy Heriveaux (Confiance), Irvelt Chery (Organisation du peuple en lutte, Opl), Patrick Joseph (Mouvement travailliste haïtien) d’un représentant de l’exécutif, Guy Michel Vincent, et d’un représentant des observateurs, Rosny Desroches.

Le 24 mars 2014 devant le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’Onu en Haïti, la Trinitéenne Sandra Honoré, s’est félicitée du dialogue inter-haitien qui a donné lieu à la signature de l’accord.

La constitution a 27 ans

Plusieurs secteurs sont unanimes à reconnaître que 27 ans après son adoption et l’entrée en vigueur de la constitution du 29 mars 1987, la loi-mère haïtienne demeure un puits d’acquis malgré ses lacunes à satisfaire les attentes démocratiques.

Il y a un consensus sur la nécessité de son amendement. Mais en respectant les procédures tracées à cet effet.

Des constituants, à l’instar de Georges Michel, mettent en garde contre tout amendement fantaisiste frauduleux et clandestin.

Le parti politique Fanmi Lavalas ainsi que d’autres regroupements et organisations de l’opposition politique ont mis des milliers de manifestants et manifestantes dans les rues de Port-au-Prince pour dénoncer les violations de la constitution par le pouvoir en place.

.Diplomatie

Le premier ministre du Vietnam en Haïti

Les 28 et 29 mars 2014, le premier ministre de la République socialiste du Vietnam, Nguyen Tan Dung, à la tête d’une délégation de ministres et d’hommes d’affaires, a visité officiellement la république d’Haïti.

Martelly a annoncé que les portes du Parc industriel de Caracol (Nord-est) sont ouvertes aux investissements vietnamiens. Il a aussi souhaité un partenariat entre les deux pays dans les domaines de l’Agriculture, le Tourisme, l’Energie et la Culture.

•Culture

Bientôt la réouverture de 2 grandes scènes de théâtre à Port-au-Prince

A l’occasion de la 52ème journée mondiale du théâtre (27 mars), le ministère de la culture de la république annonce la réouverture de Rex et de Triomphe « pour bientôt ».

Pour le moment, les professionnels de la scène et le public en général n’arrivent pas encore à mesurer en années, mois, jours le « bientôt » du ministère.

Il est remarqué que ces lieux sont en travaux au champs de mars.

Dans un communiqué, le Mc a salué « le travail, la passion, la grâce et l’humanisme de la communauté théâtrale d’Haïti ».

12 monologues des rêves et des réalités

La compagnie de théâtre populaire Palto Vanyan a célébré la journée mondiale du théâtre à Port-au-Prince par une série de représentations du 28 au 30 mars 2014 sous le titre : monologues des rêves et des réalités.

Cette pièce est une série de monologues (12 au total) qui traduisent les calvaires – sans faux semblants - de certains personnages de la société haïtienne. [efd apr 1/04/2014 9 :25]