Perspectives

Haïti-Coopération : L’Ue accorde 5 millions d’euros en appui au processus électoral de 2014


mardi 18 mars 2014

P-au-P, 18 mars 2014 [AlterPresse] --- L’Union Européenne (Ue) et le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) en Haïti, ont paraphé ce mardi 18 mars, une convention de 5 millions d’euros, à Bourdon (secteur est), pour appuyer l’organisation des élections en Haïti.

« Cette collaboration a pour objectif d’assurer l’appropriation nationale de l’organisation des élections et de contribuer aux efforts du gouvernement pour garantir aux Haïtiennes et Haïtiens le respect du droit à voter, la liberté d’expression et des droits humains », a indiqué la directrice principale du Pnud, Sophie de Caen.

Le Pnud a pour rôle d’assurer la bonne utilisation et la gestion transparente des ressources financières pour le processus électoral de l’année 2014, émanant des contributions de 7 bailleurs de fonds, à savoir le gouvernement d’Haïti, le Brésil, le Canada, les Etats-Unis, le Mexique, l’Union Européenne, l’Agence américaine pour le développement international (Usaid) et le Japon.

Le budget du projet dans le cadre du processus électoral s’élève à 45 millions 280 mille dollars américains. 42 millions de dollars américains sont réservés aux opérations électorales.

Il reste encore à mobiliser un effectif de 10.2 millions de dollars américains.

Selon les estimations fournies par le Pnud, 37% du fonds commun (Basket fund) sera consacré aux opérations, 34 % à des matériels, 26% au personnel et 3 % à l’équipement.

Les postes électifs sont au nombre de 1412, avec 20 sénateurs, 112 députés, 140 maires, 570 Conseils d’administration des sections communales (Casec) et 570 Assemblées de sections communales (Asec). Le scrutin doit avoir lieu au plus tard le 26 octobre.

La directrice principale du Pnud en Haïti affirme que 10 millions de dollars américains du gouvernement d’Haïti, une contribution de l’Usaid de 6 millions 5 cent mille dollars américains sont déjà disponibles.

Sophie de Caen ajoute qu’une contribution du Canada d’un peu plus de 5 millions de dollars est attendue.

Le Brésil a déjà contribué (1) million de dollars, la contribution du Mexique ne sera pas définie en tant qu’argent, mais de préférence en appui technique. Le japon pour sa part est toujours en négociation.

Les bailleurs de fonds s’attendent au déroulement des élections législatives, locales, et municipales 2014 de façon libre, transparente, crédible et inclusive.

Les élections prévues en 2014, impliquent l’enregistrement de six millions d’électeurs, l’achat de 42 millions de bulletins de vote, la pose de 13 500 bureaux de vote, l’installation de 1800 centres de vote, ainsi que le déploiement de plus de 50 mille staffs temporaires à travers le pays.

« C’est avec grand plaisir que nous avions appris la signature de l’accord El Rancho, issu du dialogue inter-haïtien. Le Pnud est convaincu qu’un pas important a été franchi dans la bonne direction et espère que le dialogue continue pour permettre que le pays aboutisse à des élections cette année », a indiqué Sophie de Caen.

Le but ultime de cette stratégie est de garantir le transfert graduel des compétences techniques et technologiques ainsi que l’appropriation national du savoir-faire, afin que Haïti puisse organiser dans le futur des elections régulières, crédibles et fiables sans appuie extérieure, a précisé Sophie de Caen. [jep kft gp apr 18/03/2014 15 :50]