A travers Haiti

Haïti-Coopération : Une station photovoltaïque pour le traitement de l’eau à Grande Saline


jeudi 6 mars 2014

Correspondance Exalus Mergenat

Gonaïves, 6 mars 2014 [AlterPresse] --- La commune de Grande Saline, dans le département de l’Artibonite, possède désormais une station photovoltaïque (à énergie solaire) servant au traitement de l’eau au profit de plus de 2 mille personnes, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Il s’agit d’un projet de la direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (Dinepa), dans l’objectif de traiter de l’eau saumâtre puisée dans le fleuve Artibonite.

Avant l’installation de ce centre de traitement d’eau, la plupart des habitantes et habitants de cette commune, située au bord du fleuve Artibonite, se rendaient à Saint-Marc par voie maritime sur de petites embarcations pour acheter un gallon d’eau potable. Le voyage leur coûtait 25.00 gourdes (US $ 1.00 = 45.00 gourdes ; 1 euro = 63.00 gourdes aujourd’hui).

D’autres, à revenus économiques faibles, consommaient obligatoirement l’eau du fleuve, qu’ils traitaient avec du chlore ou de manière artisanale en y ajoutant du nopal [1].

La station photovoltaïque de Grande Saline est le 34e point d’eau, installé dans le bas Artibonite par la Dinepa, précise le directeur général de cette institution, Lionel Joseph Duvalsaint.

La station a été construite avec une enveloppe de trois cent mille dollars américains, un financement de l’agence espagnole de développement et de coopération internationale (Aecid) géré par la banque interaméricaine de développement (Bid).

Duvalsaint conseille aux habitantes et habitants de Grande Saline de faire bon usage et bonne gestion de l’eau.

« Ne gaspillez pas l’eau de la station photovoltaïque, elle est là seulement pour boire, non pas pou se baigner, car elle n’est pas gratuite. Vous aurez à payer 3.00 gourdes pour un gallon et 15.00 gourdes pour un récipient de 5 gallons », précise-t-il.

Cette contribution doit permettre aux membres du comité de gestion d’avoir la possibilité de faire régulièrement l’entretien du système.

Fidèle à sa rhétorique, le président Joseph Michel Martelly a fait plusieurs promesses, dont ce qu’il appelle la « construction du plus grand hôpital du pays aux Gonaïves », lors de la cérémonie d’inauguration de cette station photovoltaïque, le vendredi 28 février 2014 à Grande Saline.

Martelly parlait, pourtant, de la construction de l’hôpital universitaire départemental des Gonaïves, un projet initié sous l’ancienne administration (du président René Garcia Préval et du premier ministre Jacques Edouard Alexis) et financé par le Canada.

Cet hôpital universitaire départemental de l’Artibonite pourrait être inauguré au mois de mai 2014, annonçait la titulaire du ministère de la santé publique et de la population (Mspp), Dre. Florence Duperval Guillaume, à l’occasion de la 5e édition du programme « Gouvènman an lakay ou » aux Gonaïves le samedi 8 février 2014.

Martelly a également promis de faire alimenter la commune de Grande Saline en énergie électrique, avant la coupe du monde de football (12 juin - 13 juillet 2014) au Brésil. [em kft rc apr 06/03/2014 10:40]

[1cactus appelé rakèt en Créole