HaitiWebdo

Haiti Webdo Semaine du dimanche 2 au samedi 8 février 2014

Haïti – Conjoncture : Au rythme de la violence, de la diplomatie et des ententes


mardi 11 février 2014

P-au-P, 11 févr. 2014 [AlterPresse] --- La semaine s’est achevée sur la triste note du double meurtre de Daniel Dorsinvil, le coordonnateur de la Plateforme des organisations de défense des droits humains (Pohdh), et de sa femme, Girldy Larêche.

Auparavant, Joseph Michel Martelly a été reçu à la maison blanche étasunienne par son homologue américain Barack Obama.

Entre-temps, des accords ont été trouvés sur divers points divergents entre des politiques haïtiens, puis entre les autorités haïtiennes et dominicaines.

Politique / Société

Un militant des droits humains et sa femme abattus

La première personnalité de la Pohdh, Daniel Dorsinvil, et sa femme Girldy Larêche ont été tués par un individu armé au début de l’après midi du samedi 8 février 2014, dans le quartier de Bois Patate (périphérie est de la capitale), selon les premières informations disponibles.

Les deux victimes, dont Dorsinvil qui aurait reçu un projectile au cœur, circulaient à pied, avant d’être attaqués. Elles ont laissé trois enfants, dont deux garçons et une fille.

Pour Antonal Mortimé, secrétaire éxécutif de la Pohdh, c’est une « attaque contre le secteur des droits humains » et un « crime politique ».

Décès de Kathy Mangonès

L’ancienne responsable d’Onu-Femmes Haïti, Kathy Mangonès, est décédée, à Addis Abeba (Éthiopie), le mercredi 5 février 2014, des suites d’un accident vasculo-cérébral (Avc). Elle a ressenti un malaise au moment où elle participait à une rencontre sur Onu-femmes dans la zone africaine.

Kathy Mangonès était jusque-là responsable d’Onu-Femmes au Libéria.

Après avoir dirigé une plateforme d’organisations non gouvernementales (Association haïtienne des agences bénévoles, Hava), elle s’était engagée, en Haïti, aux côtés des organisations féministes.

Elle a contribué à la réalisation de nombreuses actions positives dans la lutte pour le respect des droits de la femme.

Michel Martelly reçu à la Maison blanche américaine

Le président américain Barack Obama a rencontré le président haïtien, Joseph Michel Martelly, le jeudi 6 février 2014, en son bureau.

Dans une déclaration devant la presse, le président américain est revenu sur le programme de scolarisation gratuite, pour les enfants haïtiens, et la tenue des prochaines élections dans le pays.

De son côté, Martelly a évoqué une rencontre « cordiale » avec Obama, au cours de laquelle il s’est engagé à faire d’Haïti un pays démocratique.

Première phase bouclée du dialogue inter-haïtien

Des représentants d’une cinquantaine de partis politiques, des délégués de l’exécutif et du législatif ont mis fin, le jeudi 6 février 2014, à la première partie des discussions.

La gouvernance, les élections et la Constitution ont constitué l’essentiel des échanges.

À la fin de cette première phase, les parties en présence sont tombées d’accord pour la mise en place d’une structure électorale provisoire devant remplacer l’actuel collège transitoire du conseil électoral permanent (Ctcep).

La deuxième partie des rencontres commence le mardi 11 février 2014, entre Michel Martelly et 23 représentants de partis politiques, toujours sur les mêmes thèmes qui ont été abordés à la première phase des discussions.

L’initiative du dialogue est coordonnée par la Conférence épiscopale (catholique romaine) d’Haïti (Ceh).

Des accords paraphés à la fin de la deuxième journée du dialogue haïtiano-dominicain

Seuls les produits avicoles, des entreprises certifiées, pourront être écoulés sur le marché haïtien, ont convenu les autorités haïtiennes et dominicaines.

Un protocole d’accord a été paraphé sur la lutte contre la contrebande, la fraude et les trafics illicites sur la frontière haïtiano-dominicaine.

Une entente est aussi trouvée entre les deux institutions policières, en vue de meilleurs échanges.

Manifestation aux Cayes pour demander le retour d’Evinx Daniel

Des habitants des Cayes (Sud) sont sortis dans les rues pour demander le retour de l’homme d’affaires Evinx Daniel, porté disparu depuis le 5 janvier 2014.

Evinx Daniel est connu pour être un proche de l’actuelle équipe gouvernementale, particulièrement du président Joseph Michel Martelly.

Daniel était mêlé à une affaire de drogue le 12 septembre 2013. Il avait repêché, en haute mer, et ramené, en sa résidence, des paquets de cocaïne, selon les autorités judiciaires des Cayes. [srh kft rc apr 11/02/2014 10:45]