Dépêches

Culture : Des actions pour développer le portail « Sudplanète » en Haiti


lundi 13 janvier 2014

P-au-P, 13 janv. 2014 [AlterPresse] --- Des actions sont en train d’être mises en œuvre au cours du mois de janvier 2014 pour développer le site « Sudplanète » en Haïti, apprend AlterPresse.

Le projet « Sudplanète », lancé en Haiti au cours du mois de janvier 2014, durera 18 mois. Financé par l’Union Européenne (Ue), il vise à donner plus de visibilité au secteur culturel haïtien, à travers le portail qui lui est dédié.

« Les acteurs du secteur haïtien peuvent se l’approprier pour leur promotion et pour entrer en contact avec des partenaires étrangers. Inversement, des partenaires étrangers peuvent identifier des professionnels haïtiens selon leurs besoins », indiquent les responsables haïtiens du projet.

Créé en 2006, le portail global Sudplanète (www.spla.pro), reconnu internationalement, entend répondre aux besoins des artistes et opérateurs culturels des pays du Sud.

Développé par « Africultures » en liaison avec son réseau de partenaires internationaux, ce site offre une base de données regroupant plus de 29 mille professionnels, 9 mille structures et des dizaines de milliers de pages sur leurs créations (films, livres, disques) dans toutes les disciplines artistiques.

Le développement du portail Sudplanète s’inscrit dans le cadre d’un projet triennal (2012-2015), mis en œuvre pour le développer dans 22 pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), parmi lesquels Haïti.

Le portail consacré à Haïti rassemble les informations concernant spécifiquement le pays et restent visibles sur Sudplanète tout en offrant la possibilité aux acteurs du secteur de réaliser leur propre promotion et d’accroître leur visibilité.

Des fiches et des annonces professionnelles sont mises à leur disposition comme les offres d’emploi, stages, formations, tournages et les appels à projet ou à candidature.

Caracoli, institution impliquée dans la promotion culturelle assure la mise en place du projet en Haïti en augmentant le volume d’informations de la base de données et en encourageant le secteur culturel à utiliser le site. [emb kft gp apr 13/01/2014 9 :20]