<

Haïti-Séisme/4 ans : Marche pacifique à la capitale

P-au-P, 12 janv. 2014 [AlterPresse] --- Le Collectif des organisations pour la défense du droit au logement a organisé, ce dimanche 12 janvier à Port-au-Prince, une marche pacifique, pour commémorer les 4 ans du séisme du 12 janvier 2010.

La marche a démarré au Champ de Mars, principale place publique de la capitale et a abouti à un mémorial situé au cimetière de Port-au-Prince, ou une gerbe de fleur a été déposée en mémoire des victimes de la catastrophe.

Les revendications en faveur de logements décents pour des dizaines de milliers de personnes déplacées ont dominé la manifestation ainsi que des questionnements sur l’utilisation des fonds dédiés à la reconstruction.

Antonal Mortimé, de la Plateforme des organisations haïtiennes de défense des droits humains (Pohdh), a dénoncé les conditions de vie inhumaines des sinistrés dans les camps et dans les quartiers populaires, alors que « le gouvernement continue de gaspiller les fonds de PétroCaribe » (aide vénézuelienne).

Entre 147 et 170 mille personnes vivent encore sous des tentes dans des camps de fortune. Certaines zones abritant auparavant des camps sont transformées en nouveaux quartiers ou nouveaux bidonvilles, en particulier au nord de la capitale, avec les camps Canaan et Corail.

L’économiste Camille Chalmers, de la Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (Papda), a plaidé en faveur d’un « plan national sur la question du logement en Haïti et d’une politique sociale sérieuse, qui fera du logement une véritable priorité ».

Dans son message final, délivré par Nancy Vigne, le collectif interpelle les responsables de l’Etat afin que des mesures soient prises pour faire respecter les normes de construction et mettre en œuvre une meilleure politique de logement.

Le collectif recommande aussi d’intégrer dans l’enseignement la formation sur le tremblement de terre, pour que la population n’oublie jamais le 12 janvier 2010. [jep gp apr 12/01/2014 19 :00]