Perspectives

Haïti-Bid : 40,5 millions de dollars au profit du Parc industriel de Caracol inefficace


vendredi 10 janvier 2014

P-au-P, 10 janv. 2014 [AlterPresse] --- Une subvention de 40,5 millions de dollars américains (US $ 1.00 = 45.00 gourdes ; 1 euro = 63.00 gourdes aujourd’hui) a été accordée par la Banque interaméricaine de développement (Bid) pour des infrastructures au parc industriel de Caracol (Pic) dans le Nord-Est, indique un communiqué de l’institution financière régionale dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Cette subvention vise à financer la construction de nouveaux espaces publics pour les usines, des cantines, des bâtiments administratifs et d’autres installations de services, des routes et réseaux de services.

Le fonds de 40,5 millions de dollars américains est destiné à de petits projets d’infrastructures routières, dans les communautés avoisinantes du Pic, et des études supplémentaires relatives à l’évaluation de son impact économique, social et environnemental, selon les détails avancés par la Bid.

Étant l’un parmi des plus importants travaux de « reconstruction » depuis le tremblement de terre du 12 janvier 2010 - qui a fait environ 200 mille morts et 1,3 million de sans-abris, le Pic est un projet des gouvernements américain, haïtien et de la Bid.

150 millions de dollars américains ont été déjà fournis par la Bid pour les deux premières phases de ce projet géant.

De leur côté, les États-Unis d’Amérique ont investi plus de 124 millions de dollars dans le projet.

Un Parc inefficace

Ouvert en 2011, mais inauguré officiellement, en octobre 2012, par le gouvernement haïtien, ainsi que plusieurs autorités des « pays amis » d’Haïti, ce parc géant - qui devait créer entre 20 et 65 mille emplois - connaît un démarrage assez lent.

« Beaucoup d’argent a été dépensé dans les études, l’infrastructure routière et l’indemnisation des paysans dépossédés de leurs terres », révèle une enquête menée par le consortium d’investigation Ayiti Kale Je.

L’enquête a, par ailleurs, montré combien la quantité d’emplois, escomptés par les autorités, n’a pas encore atteint le niveau « extraordinaire », alors que certaines promesses n’ont pas été tenues.

Parallèlement, un rapport de l’Office US Government Accountability a soulevé une série de questions sur l’efficacité et l’avenir de ce parc.

1,450 Haïtiens ont été embauchés à ce jour, souligne le rapport rappelant que 15 mille maisons auraient dû être construites pour les travailleurs.

A date, des plans ont été conçus pour en construire seulement 2,649. [mm kft rc apr 10/01/2014 12:10]