Dépêches

Haïti- Rép. Dominicaine : 121 rapatriés sur 350 en attente de regagner leurs villages


lundi 25 novembre 2013

P-au-P, 25 nov. 2013 [AlterPresse] ---121 personnes sont toujours hébergées à Marin (périphérie nord) sur les 350 rapatriés en Haïti par les autorités dominicaines à la frontière haïtienne de Malpasse (Ouest) entre samedi 23 et dimanche 24 novembre 2013, apprend AlterPresse.

« Nous allons voir comment faciliter le retour du reste de ces gens chez eux », indique le coordonnateur adjoint de l’Office National de la migration (Onm), Rock Excéus.

Depuis le dimanche 24 novembre, quelque 229 de ces rapatriés ont commencé à retourner chez eux.

D’autres ayant des problèmes de santé sont toujours au centre afin de bénéficier de premiers soins.

Certains d’entre eux ont été affaiblis après avoir passé des jours sans manger dans les casernes de Neiba (sud de la République Dominicaine).

Parmi les personnes qui reçoivent des soins, on retrouve aussi des enfants qui soufrent de dépression.

Deux fillettes âgées entre 2 et 3 ans sont, pour leur part, hospitalisées.

Environ 80 enfants en bas âge, dont un bébé de 3 jours, ont été recensés lors de ces rapatriements.

De gré ou de force, de nombreux Haitiens ont du laisser Neiba à la suite de représailles déclenchées contre eux après l’assassinat présumé d’un couple dominicain.

Dans ce contexte, des Haïtiens ont été lynchés par des dominicains en colère. Des témoignages font état d’au moins 4 à 8 Haïtiens tués.

Cette chasse aux Haïtiens aurait débuté le vendredi 22 novembre.

Le coordonnateur adjoint de l’Onm indique que la majorité des rapatriés sont originaires de Savanette (département du Centre) et Cornillon-Grand-bois (Ouest).[emb gp apr 25/11/2013 13 : 00]