Français

Match de la paix Haïti-Brésil : le stade Sylvio Cator presque fin prêt


mercredi 4 août 2004

P-au-P., 04 aout 04 [AlterPresse] --- Le stade Sylvio Cator est presque fin prêt pour accueillir le match de la
paix Haiti - Brésil le 18 août prochain.

Le gros des réparations prévus est en effet terminé. On a retapé la
peinture, les toilettes ont été remplacées, l’électricité interne a été
rétablie, les mises en place pour recevoir le gazon ont été faites, le
système de drainage pour le terrain artificiel est également à point.

C’est ce que nous avons appris d’une source proche du comité de supervision
des travaux du stade Sylvio Cator.

La même source indique que le terrain artificiel est déjà dans la rade de
Port-au-Prince et que le processus de dédouanement est en cours.

Selon l’équipe de supervision des travaux au stade, ceux-ci seront
complètement terminés d’ici au 13 ou au 14 août.

La relative fraîcheur de l’enceinte du stade détonne en revanche avec son
environnement immédiat prenant les allures d’un véritable bric-à -brac.

En prévision de ce match de gala où tous les mega - stars de la Seleçao
(Ronado et Roberto Carlos du Real Madrid, Ronaldinho de Barcelone, Cafu et
Dida du Milan AC, etc.) seront présents, deux importantes délégations
brésiliennes, une de la Présidence et l’autre de la fédération de football,
sont déjà en Haïti.

Par ailleurs, depuis tantôt deux semaines, la sélection haïtienne de
football s’entraîne de manière intensive à Port-au-Prince, mais pas dans les
meilleures conditions.

La fédération haïtienne de football est à la recherche de fonds pour
permettre aux bleu et rouge de disputer des rencontres préparatoires à 
Miami, aux Etats-Unis.

Selon le président de la fédération, Yves Jean Bart, un sponsor privé est
prêt à fournir aux membres du onze national les billets d’avion. Des
démarches sont en cours auprès du gouvernement en vue de recueillir une aide
pour l’hébergement des joueurs haïtiens aux Etats-Unis.

Malgré ces contraintes, le onze national paraît avoir le moral et espère
faire bonne figure face à la Seleçao. L’entraîneur de la sélection
haïtienne, Carlo Marcelin, souhaite que les joueurs haïtiens évoluant à 
l’étranger rejoignent à temps l’équipe haïtienne pour que celle-ci puisse
être en pleine possession de ses capacités face à la meilleure équipe au
monde.

Tout en voulant rester réaliste, plusieurs joueurs de la sélection haïtienne
promettent de donner le meilleur d’eux-mêmes à l’occasion du match
Haïti-Brésil.

Le portier Beauzile Luigi, le défenseur France Gilles et l’attaquant Ulcéna
Richardson ont fait savoir que ce match représentent un moment important de
leur carrière. Ils entendent par conséquent, ont-ils précisé, donner le
maximum.

La star brésilienne du Real Madrid avait proposé de jouer la première
mi-temps du match sous les couleurs de la Seleçao et la seconde sous le
bicolore (haïtien) bleu et rouge. La fédération haïtienne de football a
décliné cette offre, voulant par ainsi que le match soit un vrai (match) en
dépit de son caractère de gala.

Parmi les plus de treize mille spectateurs attendus au stade Sylvio Cator le
18 août figure le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva.

Initialement, les promoteurs de ce match de la paix s’accrochaient à l’idée
d’une arme comme billet d’entrée, dans le cadre du processus de désarmement.

Ils n’allaient pas tarder à se raviser face à l’intérêt manifestée par la
population pour ce match. Le scénario envisagé à présent : quelque dix
milles billets devraient aller à des étudiants et à leurs parents.

Des téléviseurs géants devraient être placés dans différents quartiers pour
permettre à un grand nombre d’haïtiens de suivre la partie.

La Seleçao compte de nombreux fans en Haïti. Les succès de la sélection
brésilienne lors des grands rendez-vous footballistiques internationaux
suscitent le plus souvent à Port-au-Prince et dans les régions des scènes de
liesses populaires.

Le Brésil dirige la Mission de stabilisation des Nations unies en Haïti
(MINUSTAH) qui a succédé en juin dernier à la force multinationale
intérimaire (MIF).

A terme, la force ONUsienne en Haïti comprendra 6 mille 700 militaires dont
mille dont mille 200 brésiliens, mille 622 policiers et 900 fonctionnaires
civils. [vs apr 04/08/04 12 :00]