HaitiWebdo

HaitiWebdo, semaine du 22 au 29 septembre 2013

Haïti-Conjoncture : Motus et bouche cousue


lundi 30 septembre 2013

P-au-P, 30 sept. 2013 [AlterPresse] --- Le gouvernement fait une offensive inédite pour inviter l’Onu à assumer sa « responsabilité morale » dans l’introduction du choléra en Haïti, mais garde encore le silence sur la dénationalisation des descendants de travailleurs haïtiens de 4ème génération nés en territoire dominicain.

•Relations internationales

Une « responsabilité morale » de l’Onu dans l’épidémie de choléra, selon Lamothe

A l’occasion de la 68ème assemblée générale l’organisation des Nations Unies (Onu), le 26 septembre 2013, le premier ministre haïtien, Laurent Salvador Lamothe, a officiellement soulevé la « responsabilité morale » de l’organisation dans l’irruption du choléra en Haïti.

Le dirigeant haïtien, a proposé la mise en place d’une structure mixte entre l’Onu et l’Etat d’Haïti afin de solutionner définitivement le problème de l’épidémie.

Ce que les avocats des victimes du choléra avaient déjà exigé dans deux sommations au président de la république haïtienne, soit la désignation d’un représentant de l’Etat d’Haïti dans cette commission au vœu de l’accord du 9 juillet 2004 entre le gouvernement haïtien et les Nations Unies.

Mais, le Collectif solidarité avec les victimes du choléra regrette que Lamothe ait offert le drap blanc de la responsabilité morale à l’Onu.

Cette structure a organisé, le 26 septembre à New-York, une « Marche pour la justice », bénéficiant de la participation d’environ 500 compatriotes et sympathisants étrangers pour envoyer « un signal clair et net » à l’opinion nationale et internationale.

Dénationaliser les descendants des travailleurs haïtiens en République dominicaine

Une « erreur et [un] grand crime » historiques perpétrés avec appui légal, « paroxysme de l’antihaitinisme latent », « esprit de vengeance en référence à l’histoire », les termes ne manquent pour qualifier la décision de la cour constitutionnelle dominicaine contre les descendants des travailleurs haïtiens nés après 1929 sur le sol dominicain.

Cet arrêt rendu public le 25 septembre 2013 ordonne à la junte électorale dominicaine de supprimer des listes électorales les personnes concernées.

Pour le moment, aucune réaction officielle du gouvernement d’Haïti qui a toujours présenté un profil bas dans les dossiers concernant l’immigration entre les deux pays.

Selon des membres d’organisations de défenses des droits des migrants haïtiens en République Dominicaine, cet « anti-haitiannisme latent » connait un pic depuis juin 2013 à l’occasion de « la crise des œufs et des poulets ».

•Parlement/politique

Le sort de Martelly suspendu au vote des députés en janvier 2014

24 septembre 2013, 7 voix pour, 9 abstentions et 0 contre : le sénat de la République entérine la recommandation de mise en accusation du président Joseph Michel Martelly, du premier ministre Laurent Salvador Lamothe et du ministre de la justice Jean Renel Sanon, en relation avec la mort « suspecte » (le samedi 13 juillet 2013) du juge Jean Serge Joseph.

Dès le lendemain, le document a été transmis aux députés pour les suites parlementaires.

Si, en panne de tribune parlementaire, l’ancien sénateur Youri Latortue devenu conseiller du chef de l’Etat sillonne les médias pour déclarer le vote « nul et non avenu », le député Levaillant Louis-Jeune croit pour sa part que « le sort du président est suspendu au vote des députés en janvier 2014 ».

Depuis plusieurs séances, la majorité présidentielle à la chambre basse arrive à être difficilement efficace pour le patron du palais national.

•Culture/sport

6 bougies pour la troupe théâtrale « Palto Vanyan »

La compagnie de théâtre populaire « Palto Vanyan » a célébré ses 6 ans d’existence le 28 septembre 2013 à Nazon (secteur nord-est).

Exposition d’objets artistiques et artisanaux, solidarités d’artistes et de groupes du secteur et prestation de Palto Vanyan constituent la trame de cette journée d’anniversaire placée sous le thème : Palto Vanyan on progresse (Palto Vanyan n ap fè chimen).

Des rappeurs engagés tels MC Sherlo, K-libr, des artistes reconnus Bastia Guerchang, Erol Josué, Wanga Nègès, des groupes comme Rèl Loray, Kòd Kreyòl (percussions vodoun), les engagés (troupe de théatre d’enfants) ont créé l’animation malgré la pluie.

La journée a culminé avec la présentation de la pièce « Solèy douvanjou » de Palto Vanyan.

Prix littéraire Henry Deschamps : Evains Wêche et Faubert Bolivar primés

Le prix littéraire Henry Deschamps 2013 est accordé à Evains Wêche auteur du recueil de nouvelles « Le trou du voyeur ».

Evens Wêche est vu par le jury du prix comme « une valeur déjà sûre des lettres haïtiennes ». Il recevra 150 milles gourdes et son texte sera publié à un millier d’exemplaires.

La pièce de théâtre - original et fort- titré « La Flanbo » de Faubert Bolivar a reçu le prix spécial Paulette Poujol-Oriol et Georges Corvington, deux grands écrivains haïtiens décédés.

Haïti au 3ème tour des éliminatoires de la coupe du monde des U-17

Même après s’être inclinée 1-0, le 29 septembre à domicile, devant Trinité-et-Tobago, la sélection haïtienne U-17 a obtenu son billet qualificatif pour le troisième tour des éliminatoires de la coupe du monde qui se tiendra au Costa Rica du 15 mars au 5 mai 2014.

Le 27 septembre, la sélection d’Haïti a pulvérisé celle des Bermudes 4-0. [efd kft gp apr 30/09/2013 14 :35]