HaitiWebdo

HaitiWebdo - Semaine du 14 au 21 septembre 2013

Haïti-Conjoncture : Un potentiel culturel reconnu, malgré des préoccupations socio-politiques


lundi 23 septembre 2013

P-au-P, 23 sept. 2013 [AlterPresse] --- Alors que les signaux demeurent préoccupants au plan socio-politique en Haiti, le pays confirme une fois de plus un potentiel culturel important, salué au niveau national et international.

  • Culture/Sport

Trois médailles pour Haïti aux 7e Jeux de la Francophonie

Jean Jean Roosevelt (chanson) et Wesline Louis (football/arbitre) ont remporté chacun une médaille d’or lors des 7e Jeux de la Francophonie à Nice. Un hommage a été rendu au chanteur Jean Jean Roosevelt par le ministère de la culture. La médaille de Wesline Louis qui a arbitré une finale entre le Congo Brazzaville et le Maroc lors des Jeux a failli passer inaperçue. Une autre médaille, en bronze celle-ci, a été décernée à Linouse Desravine pour sa performance en Judo.

Deux Lauréats pour le Prix Deschamps

Situation inédite, deux lauréats ont été retenus cette année pour le prix Deschamps sur 67 manuscrits reçus. L’un d’eux recevra uniquement une mention spéciale. Les résultats du concours, qui existe depuis 1974, n’ont pas encore été publiés.

Festival international du film black de Montréal

Le Festival international du film black de Montréal a débuté le 18 septembre. Des hommages à l’acteur américain Danny Glover et la célèbre conteuse haïtienne Mimi Barthélemy sont au menu. De la musique, des causeries et bien sûr des projections ponctueront le festival jusqu’au 29 septembre. L’événement est à sa 9e édition.

Deuxième édition d’Haïti Fashion week

La deuxième édition d’Haïti Fashion Week s’est tenue à Pétionville les 19, 20 et 21 septembre. L’événement a réuni une quarantaine de designers haïtiens et étrangers autour du thème de la protection de l’environnement.

Un buste de Pétion dévoilé en Colombie

Un buste du héros de l’indépendance haïtienne Alexandre Pétion, a été dévoilé le 15 septembre 2013, à Cali (en Colombie), lors d’un hommage qui lui a été rendu par des dirigeants et maires afro-descendants réunis pour un troisième Sommet international.

  • Politique

L’Exécutif haïtien multiplie les rencontres

Le président Michel Martelly poursuit son pèlerinage auprès des partis politiques et autres leaders, officiellement pour discuter de la conjoncture actuelle. Une conjoncture marquée par une offensive de l’opposition apparemment déterminé à en appeler à la rue pour obtenir son départ.

Martelly a, le 18 septembre, rencontré Jean Bertrand Aristide, ancien président dont le parti, Fanmi Lavalass, malgré son éclatement reste très populaire. Les deux hommes auraient discuté durant une heure.

Le lendemain, 19 septembre, le Mouvement des partis politiques de l’opposition démocratique (Mopod) a annoncé qu’il n’entamera aucun dialogue avec le président s’il ne satisfait pas sept conditions, dont la libération d’Enold et de Josué Florestal, considérés comme des "prisonniers politiques".

De son côté, Laurent Lamothe a multiplié les rencontres avec les bailleurs d’Haïti sous couvert de ce que la primature a baptisé « revue des portefeuilles de la coopération internationale ». L’Union Européenne, la Banque Mondiale, le Venezuela, Cuba, Taiwan, entre autres, ont eu des discussions avec le premier ministre. Ces rencontres arrivent après que le Canada ait manifesté son intention de réduire son aide à Haïti et que des besoins d’investissement de l’ordre de 20 milliards de dollars soient soulignés.

Trois nouveaux ambassadeurs accrédités

La présidence haïtienne a reçu les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs le 20 septembre. Il s’agit de M. Don Enrique Alejandro Palacio Reyes, Ambassadeur du Pérou, M. Ross William Tysor, Ambassadeur de l’Australie, et de M. Carlos Alberto Calles, Ambassadeur du Salvador.

  • Parlement

La loi électorale en attente au Senat

La commission sénatoriale chargée d’étudier le projet de loi électorale prévoit de rendre son rapport ce 24 septembre. Formée le 13 septembre, la commission est composée de sept membres. Appelé à l’intégrer, le sénateur Jean William Jeanty a décliné. Il avance comme motif le fait que le vote de la loi électorale ne modifiera pas la conjoncture, selon lui.

La chambre des députés a déjà voté le projet de loi électorale. Mais une partie des députés ralliés au camp de l’Exécutif appellent le président à ne pas promulguer la loi si celle-ci permet effectivement aux sénateurs de 2009 de rester à leur poste jusqu’au début de 2015.

Un projet de loi sur le bénévolat

La Jeune Chambre Internationale Haïti (JCI Haïti) a déposé le 15 septembre un projet de loi sur la reconnaissance du travail bénévole comme expérience professionnelle dans la carrière des jeunes.

Le document a été reçu par le président de la chambre des députés, Tolbert Alexis.

Il s’agit à travers ce projet de loi, non seulement de protéger et valoriser les organisations et travailleurs bénévoles, mais aussi de proposer la date du 22 décembre comme journée nationale du travail bénévole.

  • Droits Humains

La Minustah récidive

Alors que les quatre militaires uruguayens jugés pour le viol de l’adolescent haïtien Johnny Jean ont été relâchés, des casques bleus ont à nouveau été accusés de viol. Leur proie cette fois-ci est une adolescente et le crime a été commis à Léogâne (une trentaine de km au sud de la capitale).

Le bureau de communication de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation d’Haïti (Minustah) a rapidement sorti les discours de circonstances, déjà bien connus. Les mots « enquête » et « tolérance zéro » ont été lancés par la mission.

La Minustah s’est signalée depuis 2004 dans de multiples exactions, dénoncées par des organisations locales de droits humains, dont des vols, des viols et des actes de tortures. La mission est aussi impliquée dans l’introduction du choléra en Haiti, d’après plusieurs investigations scientifiques. Une maladie qui a déjà tué plus de 8 mille personnes à travers le pays.

Etat de droit : Martelly doit revoir sa copie

Les Nations Unies dans leur dernier rapport sur la situation des droits humains en Haïti pour la période janvier-juin 2013, ne font pas dans la dentelle et réclament des actions concrètes de la part de l’administration en place.

Les faiblesses du système judiciaire et la surpopulation carcérale sont des domaines où Martelly doit marquer des points, selon l’Onu.

L’organisation dénonce également l’utilisation de civils armés pour des taches réservées à la police, par les autorités judicaires notamment.

Le rapport de l’Onu intervient alors qu’une bande armée donne du fil à retordre à la police à Petit Goâve. Un directeur de media, Gary Pierre Paul Charles, et plusieurs journalistes ont été attaqués. La bande armée de Petit Goâve semble avoir pour cibles de prédilection les usagers de la route nationale numéro 2 donnant accès à une bonne partie du sud du pays.

La police qui a du mal à démanteler la bande a annoncé la semaine dernière avoir arrêté une quinzaine d’individus rattachés à ce groupe.

En même temps, l’inspecteur divisionnaire Charles François a été nommé responsable de la police nationale à Petit-Goâve, en remplacement du commissaire Daniel Compère, qui, lui, sera transféré à la direction générale de la Pnh.

Un autre rapport, celui du Réseau national de défense des droits humains (Rnddh) vient enfoncer le clou. Le réseau accuse l’exécutif de protéger des narcotrafiquants. Un présumé dealer de drogue, Daniel Evinx, arrêté aux Cayes le 13 septembre, a rapidement été relâché sans aucune poursuite. Il serait un « proche » et un « ami » du président Martelly.

Première visite du successeur de Michel Forst

Gustavo Gallón, le nouvel expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits humains en Haïti, sera en visite dans le pays du 23 septembre au 1er octobre 2013.

Nommé en juin dernier, le nouvel expert, successeur de Michel Forst, aura des rencontres avec des autorités haïtiennes et onusiennes entres autres.

Le juge Lamarre Belizaire s’en prend à Radio-télé Kiskeya

Le juge d’instruction Lamarre Belizaire, réputé proche de l’Exécutif a réclamé à la Radio-tele Kiskeya de lui fournir la source d’une information qu’elle a diffusée. Le doyen du tribunal civil de Port-au-Prince, Raymond Jean Michel, a rapidement envoyé, ce lundi 16 septembre 2013, une ordonnance à la consœur journaliste Lilianne Pierre-Paul et à Radio Kiskeya.

Cet acte a soulevé une vague de protestations en particulier dans le secteur des droits humains. La station privée qui a reçu nombre supports a tout de suite fait appel de l’ordonnance, la jugeant « arbitraire, autoritaire, injustifiée et attentatoire à la liberté de la presse ».

  • Territoire

Des cartes de l’état d’occupation des sols disponibles

2 800 cartes du territoire haïtien ont été imprimées dans le cadre d’un projet cartographie d’occupation du sol des communes et départements du pays. Ces documents présentent l’état des lieux de l’utilisation des sols en zone rurale(en 1998) et en zone urbaine (en 1998 et 2010).

Un « Album des cartes des départements et des communes d’Haïti », comprenant des informations statistiques, a lui aussi été imprimé à 4 000 exemplaires.

Le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales (MICT), le Centre National de l’Informations Géo Spatiale et l’Institut Haïtien de statistique et d’informatique ont collaboré dans l’élaboration des documents.

Le financement à hauteur de 100 mille euros a été fourni par la France dans le cadre de son soutien au projet d’appui à la décentralisation.

De nouveaux sens interdits

Des changements au niveau de la circulation dans certaines rues de la capitale et de Petionville ont provoqué de grandes confusions. Des chauffeurs aux abois ont eu du mal à se faire aux nouveaux sens interdits, alors que dans beaucoup de rues les panneaux manquent pour les guider. La rue Pavée et la rue des Miracles à Port-au-Prince sont entre autres concernées. Des embouteillages monstres ont été observés dans la foulée de l’application de ces mesures de circulation. [kft apr 23/09/2013 10 :05]