Dépêches

Haïti-Mémoire : Honorer les braves pour conjurer les zones sombres de l’Histoire


jeudi 18 juillet 2013

P-au-P, 18 juil. 2013 [AlterPresse] --- Dans le cadre de la lutte contre l’impunité et l’oubli, le Collectif du devoir de mémoire (Cdm), organise une journée de commémoration en mémoire d’Hector Riobé, un jeune garçon de 23 ans qui a pris les armes en 1963 contre la dictature duvaliériste.

Le Collectif du devoir de mémoire regroupe des citoyennes et des citoyens qui ont eu des proches assassinés lors de la dictature des Duvalier, de 1957 à 1986.

C’est dans une grotte à morne Godet (aujourd’hui morne Riobé) de Kenscoff (est de la capitale) qu’Hector Riobé s’est réfugié du 16 au 19 juillet 1963, lourdement armé, dans le cadre d’un mouvement de rébellion contre la dictature instaurée par François Duvalier (dit Papa Doc).

Il a descendu de nombreux miliciens qui tentaient de s’approcher de sa position, après avoir fait des victimes dans les rangs des gendarmes.

En panne de minutions, Hector Riobé s’est tiré une balle à la tête, le 19 juillet 1963, à l’arrivée du bataillon tactique des Casernes Dessalines des forces Armées d’Haïti (FAd’H) d’alors, accompagné de sa mère.

Trois mois avant, soit le 26 avril 1963, la féroce dictature de François Duvalier avait exécuté le père d’Hector, André Riobé, suite à un prétendu attentat contre les enfants de François Duvalier, dont Jean Claude Duvalier qui allait prendre la relève en 1971.

Pour le collectif il faut informer les plus jeunes sur l’histoire du pays et rappeler aux plus vieux ce qui s’est passé, de sorte que « les erreurs commises dans le temps ne se répètent plus jamais ».

« Il y a des choses intolérables qu’on ne doit pas revivre », soutient le comité du Collectif dans une conférence annonçant une journée de commémoration dans les hauteurs de Kenscoff, commune située à 24 kilomètres de Port-au-Prince, ce 19 juillet 2013.

Offrande florale, cérémonie religieuse et conférence sont entre autres des activités prévues pour saluer l’héroïsme et la mémoire du courageux Hector Riobé, 50 ans après sa mort tragique.

De retour au pays le 16 janvier 2011, après près de 25 ans d’exil en France, Jean Claude Duvalier jouit du silence de la justice haïtienne.

Les différentes plaintes portées contre le dictateur attendent jusqu’à présent le verdict de la cour d’appel. [srh kft gp apr 18/07/2013 15 :55]