HaitiWebdo

HaitiWebdo semaine du 30 juin au 6 juillet 2013

Haïti-Conjoncture : L’entourage du président Martelly dans la ligne de mire de la justice


mardi 9 juillet 2013

P-au-P, 09 juil. 2013 [AlterPresse] --- Des membres de l’entourage de Michel Martelly taxé de banditisme. Un à un, conseillers, amis ou proches du président se retrouvent sous la loupe de la justice qui leur reproche des actes criminels.

Jusqu’ici la présidence continue d’afficher un profil serein. Comme pour l’organisation des élections sur laquelle pèsent d’autres soupçons, mais pas moins graves. Des voix s’élèvent en effet contre une volonté du chef de l’Etat d’écarter ces élections, et du même coup le parlement.

Boucs émissaires ou victimes non consentantes ?

Patrick Maître et Jojo Lorquet, respectivement chauffeur et ami personnels du président, sont arrêtés au cours de la semaine. Ils sont officiellement accusés de complicité avec Ernst Laventure Edouard, dit Moloskòt, ancien journaliste, ancien responsable de communication à la direction générale des douanes.

La version véhiculée sur les faits, rapporte qu’Ernst Edouard se serait proclamé « coordonnateur des douanes (poste fictif) », à la fin de son contrat. Ensuite il aurait fabriqué des cartes qui offriraient d’un côté des privilèges douaniers et de l’autre, serviraient de permis de port d’armes, d’utilisation de gyrophares et de véhicules à vitres tintées.

L’arrestation des deux proches du président arrive suite à une enquête judiciaire démontrant qu’ils avaient de fausses cartes en leur possession.

Lucien Jura, porte parole de la présidence, parle de « zéro tolérance » au sein de la présidence. Le Réseau de défense des droits humains (Rnddh), évoque l’arrestation de « colis encombrants » et le sénateur Moïse Jean Charles estime que cela ne serait rien d’autre qu’un règlement de compte entre Michel Martelly et ses compères.

Les deux hommes auraient en leur possession des objets que convoitent Michel Martelly, a expliqué Moïse Jean Charles sur les ondes d’une station de radio privé de la capitale.

Toujours dans l’environnement du président

Joseph Lambert, ancien sénateur et actuel conseiller du président Martelly est dénoncé par un individu se présentant comme un bandit, Sherlson Sanon, d’être à la tête d’un gang.

L’actuel sénateur du Sud-Est, très proche du pouvoir Edwin Zenny (dit Edo) ferait aussi partie de ce réseau de malfrats.

Sherlson Sanon a fait ses confessions au Rnddh. Joseph Lambert Et Edwin Zenny parlent de persécution politique.

D’autre part, des ministres du gouvernement, notamment le premier ministre Laurent Lamothe, sont conviés à comparaître par-devant la justice à titre de « témoins à charge » en rapport à la plainte de corruption déposée contre Sophia Saint Rémy Martelly et Olivier Martelly , la femme et le fils du président.

Le juge Jean Serge Joseph en a fait l’injonction au président Martelly le mardi 2 juillet.

Y aura –t-il des élections à la fin de l’année 2013 ?

Il revient au Collège transitoire du conseil Électoral Permanent (Ctcep) de fixer la date des élections, cela reste ouvertement la position de Michel Martelly, relativement aux prochains scrutins.

Pourtant le projet de loi électoral est remis à la présidence dans l’après midi du lundi 1e juillet et est en cours d’étude avant d’être transféré au parlement pour adoption.

Martelly questionne également la capacité du pays à répondre à des dépenses électorales chaque année.

Des élections doivent se tenir en 2014 pour renouveler un autre tiers du sénat dont le mandat arrivera à terme le deuxième lundi de janvier (2014).

Des députés et sénateurs soupçonnent Martelly d’envisager d’utiliser le vide du deuxième lundi du mois de janvier 2014 pour déclarer la caducité du parlement et diriger par décret.

Des membres du Ctcep ont évoqué le mois de décembre, dans la presse, pour l’organisation de ces élections.

La loterie pour renflouer les caissses de l’État

Le président Martelly a procédé à la réouverture de la loterie nationale d’Haïti (Lnh), le mardi 2 juillet dernier.

La Lnh, qui était fermée depuis l’année 1999, aura à standardiser, normaliser les fiches de ventes de lotterie, a expliqué Martelly pour l’occasion.

« Les bénéfices récoltés contribueront au financement de projets sociaux », a annoncé le chef de l’État.

13 millions de gourdes pour la sélection haïtienne de football

Deux journées de marathon organisées, les 2 et 3 juillet, pour la sélection nationale de football ont permis de recueillir 13 millions de gourdes, soit 300 mille dollars américains environ.

Une initiative de plusieurs citoyens, qui s’est déroulée au siège de la Radio télévision Caraïbes.

Cette démarche vise à encourager les Grenadiers qui participent à la douzième Gold Cup du 7 au 28 juillet 2013 aux Etats-Unis. [srh kft gp apr 09/07/2013 11 :35]