Dépêches

Haïti-Droits humains : Un avocat et son client menacés de mort, selon Amnesty international


jeudi 23 mai 2013

P-au-P, 23 mai 2013 [AlterPresse] --- Amnesty international appelle à une action urgente en faveur de l’avocat Patrice Florvilus et l’un de ses clients, Darlin Lexima, menacés de mort dans le cadre d’une affaire qui impliquerait la police, apprend AlterPresse.

Darlin Lexima et Meris Civil ont été arrêtés le 15 avril dernier et battus, rapporte Amnesty. Civil est mort en détention alors que Lexima a été relâché sans aucune charge retenue contre lui.

Depuis, la voiture de Patrice Florvilus, engagé pour défendre Lexima et la famille Civil, a été suivie par la patrouille impliquée dans l’arrestation, les 15, 17 et 19 avril, selon Amnesty international.

Le 11 mai, Lexima a été abordé par des individus prétendant être des policiers et qui lui ont demandé de se taire sur ce qui s’était produit.

Florivilus a, ces derniers jours, reçu des informations démontrant que « sa vie est sérieusement en danger », écrit l’organisation internationale.

Elle ajoute que Darlin Lexima et Meris Civil ont été arrêtés pour avoir participé à une manifestation organisée par les résidents d’un camp de sinistrés dans lequel ils vivaient. Il s’agit du camp Christopher situé à Christ-roi.

Amnesty international appelle à soutenir l’avocat et son client en écrivant, avant le 3 juillet, au président de la République, Michel Martelly, le ministre de la justice, Jean Renel Sanon, et le directeur général de la police, Godson Orelus.

L’idée est de les informer de la situation, réclamer une enquête sérieuse sur l’affaire et rappeler aux autorités que les défenseurs des droits humains doivent pouvoir effectuer leur travail dans la sérénité. [kft gp apr 23/03/2013 12 :45]