Dépêches

Haïti-Cinéma : Trois films haïtiens dans les salles de projection à la 23e édition du Fespaco


lundi 25 février 2013

Par Milo Milfort

P-au-P, 25 févr. 2013 [AlterPresse] --- Trois films haïtiens sont présents dans la liste des 170 films en projection au 23 e biennal du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), qui se tient au Burkina Faso du samedi 23 février au samedi 2 mars 2013.

« Jeux dangereux », réalisé par Boseny Antoine, « Le chauffeur » de Jean-Claude Bourjolly, tous deux retenus dans la catégorie Diaspora des films en compétition officielle, et « Herby, le jazz et la musique haïtienne » d’Arnold Antonin, sont les films en projection dans les salles obscures du festival.

Sorti dans les salles françaises en 2012, le long métrage « Jeux dangereux », est le 1er film d’Antoine Boseny, réalisateur haïtien résident en France. D’une durée de 75 mn, ce film a été en salle au fespaco le dimanche 24 février et l’est le lundi 25 février 2013.

Tourné à Paris en France, ce film dépeint la réalité de la société haïtienne dans toutes ses facettes, entre autres la politique, la religion, la morale, l’amour, la passion, le conflit larvé, le mépris, le chantage, la peur, le remariage, la violence, la fierté et l’espoir.

D’un autre côté, « Le chauffeur » de Jean-Claude Bourjolly, film de type fiction de 88 mn sorti en 2007, tourné entièrement en Haïti, est à l’affiche les mardi 26 et jeudi 28 février 2013.

« Le chauffeur » met en exergue une histoire d’amour impossible, de disparition et de complot. Jean Claude Bourjolly dirige actuellement l’Association haïtienne des cinéastes et est le réalisateur de plusieurs longs métrages, dont le plus connu est « Sonson ».

Pour sa part, « Herby, le jazz et la musique haïtienne », du cinéaste et professeur d’université Arnold Antonin - dont l’avant-première a eu lieu mars 2012 - est un documentaire de 90 mn, en projection les 24 février et 26 février 2013. Le film fait partie des 68 films hors compétition en projection.

« Herby, le jazz et la musique haïtienne » montre la vie du musicien et homme de radio haïtien, Herby Widmaier. Il permettra de découvrir son histoire personnelle, celles de sa famille et de la musique populaire de danse urbaine en Haïti, tout en dévoilant des images inédites des artistes, comme Issa El Saieh, Raoul Guillaume, Pierre Blain, Emerante de Pradines, Richard Duroseau et Boulo Valcourt.

Par ailleurs, le cinéaste haïtien Arnold Antonin, détenteur du prix Paul Robeson du meilleur film de la Diaspora africaine au Fespaco en 2007, en 2009 et en 2011, fait partie des membres du jury dans la catégorie Diaspora, sur un total de 31 jurés issus de 21 pays.

« Les amours d’un zombi » était le 3e film de ce cinéaste à être récompensé dans toute l’histoire de ce festival, après « Le président a-t-il le Sida ? », et « Jacques Roumain, la passion d’un pays ».

Cent un (101) films, venant de 35 pays, ont été retenus pour le tour final de Fespaco 2013, dans les catégories longs-métrages, courts-métrages, documentaires et diaspora.

Le festival 2013, qui se tient sous le thème « cinéma africain et politiques publiques en Afrique », est considéré comme la plus grande manifestation cinématographique du continent africain. [mm kft rc apr 25/02/2013 10:00]