Dépêches

Haïti-Carnaval : Boukman Eksperyans empeché de défiler – « C’est la dictature »


mercredi 13 février 2013

Cap-Haïtien, 13 févr. 2013 [AlterPresse] --- L’emblématique groupe « Boukman Eksperyans », un des ténors du genre Racines, a été empêché de défiler durant la troisième et dernière nuit du carnaval, au Cap-Haïtien (deuxième ville, Nord), dénoncent les responsables de la formation musicale.

Le char du groupe a été immobilisé sur place par celui de l’orchestre Mass Compas du chanteur-député Gracia Delva et ses pneus ont été crevés, rapporte la chanteuse vedette Mimerose Beaubrun, surnommée Manzè.

Si Boukman Eksperyans est contraint au silence à cause de sa meringue critique, "c’est la dictature", relève la chanteuse dans les médias.

Le poète a le droit de s’exprimer, revendique l’artiste, qui ne s’explique pas pourquoi le pouvoir en voudrait à son groupe.

Dans l’après-midi du 12 février, le leader de Boukman Eksperyans, Théodore Beaubrun, a expliqué que le populaire orchestre a vu sa performance considérablement perturbée, lorsque son char a été bloqué de force, la veille, durant plusieurs heures par la police.

L’ordre d’empêcher le char de circuler serait venu « d’en haut », selon les propos d’un policier rapporté par Beaubrun dans des déclarations faites à Radio Télévision Kiskeya.

Plusieurs orchestres ont été exclus par le président Michel Martelly du carnaval au Cap-Haïtien, à cause des critiques charriées par leurs méringues contre le pouvoir en place.[emb gp apr 13/02/2013 02:45]