Espace Femmes

Genre : Onu Femmes, optimiste quant aux progrès des femmes dans le monde


mardi 18 décembre 2012

P-au-P, 18 déc.2012 [AlterPresse] --- En dépit des défis à relever, des progrès considérables ont été accomplis dans la promotion et le respect des droits des femmes dans le monde, souligne Onu Femmes lors de la présentation de son rapport intitulé « Le progrès des femmes dans le monde ».

Ce rapport, rendu public le 12 décembre à Port-au-Prince, rappelle les progrès réalisés au cours du siècle dernier dans la quête de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes dans le monde.

Ce rapport est en relation avec la problématique de l’accès des femmes à la justice, précise le représentant de l’Onu femmes en Haïti, Jean Claude Muenda.

Les droits des femmes dans le monde ont connu une transformation sans précédent au cours du siècle dernier (20è siècle) sur tous les continents, indique Muenda.

En 1911, seuls deux pays dans le monde avaient accordé le droit de vote aux femmes, rappelle Muenda, reconnaissant que ce droit reconnu est presque devenu universel au 21 ème siècle.

Il constate que les femmes exercent une influence plus importante que jamais dans la politique et que leurs droits socio-économiques sont de plus en plus reconnus.

Constatant une transformation des droits juridiques des femmes dans le monde, le rapport mentionne que 125 pays ont banni la violence conjugale, 155 garantissent l’égalité des droits de propriété et 28 pays comptent plus de 30 pour cent de femmes parlementaires.

Toutefois, malgré ces progrès, des millions de femmes victimes dans le monde peinent à trouver justice, notamment les plus pauvres et les plus exclues.

Le document met en évidence les défis importants que doivent surmonter les femmes en quête de justice dans les situations d’après conflit.

Le rapport recommande d’adapter les systèmes judicaires aux besoins des femmes en formulant dix recommandations.

Soutenir les organisations juridiques des femmes, mettre en œuvre des réformes législatives sensibles au genre, avoir recours aux quotas pour accroitre le nombre de femmes parlementaires figurent parmi ces recommandations.

L’Onu-femmes propose, entre autres, de mettre les femmes en première ligne du maintien de l’ordre, former les juges et procéder au suivi des décisions, accroitre l’accès des femmes aux tribunaux et aux commissions de vérité dans des contextes de conflit et de sortie de conflit.

Mettre en œuvre des programmes de réparations sensibles au genre, investir dans l’accès des femmes à la justice et placer l’égalité des sexes au cœur des objectifs du millénaire pour le développement, s’ont d’autres actions nécessaires, selon Onu-femmes.

Parlant au nom de l’institution, la sociologue et politologue Sabine Manigat indique que l’Onu-Femmes continuera à travailler avec les organisations en Haïti pour la mise en œuvre de ces recommandations.

Le mandat d’Onu-Femmes consiste à accompagner ses partenaires comme la société civile et les institutions nationales publiques dans la quête d’égalité des sexes, réaffirme Manigat, soulignant une avancée significative dans la lutte que mène le ministère à la condition féminine et aux droits des femmes en Haïti. [emb kft apr 18/12/2012 15 :15]