Perspectives

Coopération : Signature de huit (8) accords entre Haïti et Cuba


vendredi 30 novembre 2012

P-au-P, 30 nov. 2012 [AlterPresse] --- Les gouvernements haïtien et cubain ont signé huit (8) accords dans les domaines de la santé publique, de l’agriculture, de l’éducation et de l’industrie, le mercredi 28 novembre 2012, en vue d’intensifier leur coopération.

La signature de ces huit accords a eu lieu au cours d’une visite de trois jours, du 27 au 29 novembre 2012, sur l’ile voisine d’ Haïti, du président de la république, Joseph Michel Martelly.

L’un des accords, signés avec le pays communiste, vise l’exécution de programmes et projets de développement durable sur une période de cinq (5) années.

Ces projets et programmes seront mis en œuvre avec la participation d’organismes des secteurs public et privé de chaque pays et, le cas échéant, d’universités ou d’autres établissements d’enseignement supérieur, de centres de recherche et d’organisations non gouvernementales.

Les sept autres conventions comprennent un accord de coopération sur deux ans relatif au déploiement, en Haïti, d’une brigade de sept-cent-vingt-trois (723) médecins cubains de différentes spécialités, par groupes de quatre-cent trente-deux (432).

Un accord spécifique porte sur l’assistance technique à l’usine de Darbonne (Léogane / Ouest, à une trentaine de km au sud de la capitale), pour la production et la réalisation de la récolte sucrière. Trente (30) conseillers, spécialistes et techniciens, seront mis à la disposition d’Haïti par Cubapour contribuer à la récolte sucrière et à l’entretien des infrastructures.

Un mémorandum d’entente, d’une durée de cinq ans, concerne le développement des secteurs de la pêche et de l’aquaculture. Il intègre des volets de formation et d’entrainement des techniciens haïtiens.

Un autre accord spécifique, d’une durée de deux ans, a pour objectif de contribuer au développement de la médecine vétérinaire dans les deux pays par le partage de connaissances, l’offre de services-conseils et l’assistance technique de la part de spécialistes et de techniciens cubains.

Le dernier accord de coopération, d’une durée de deux ans, vise à prendre en considération l’utilisation de la méthode cubaine d’alphabétisation, intitulée « Yo, si puedo », « wi, mwen kapab » (oui, je peux).

La signature de ces accords traduit la dimension de la relation haïtiano-cubaine et appelle à un travail continu pour se relever et dépasser les situations, quelles qu’elles soient, considère le vice-président du conseil d’État cubain, Esteban Lazo Hernández.

Cuba se relève d’une perte de 86% de son commerce extérieur, fait-il remarquer.

Le chef de l’Etat haïtien souhaite que ces accords soient un pas de plus vers la redynamisation de la coopération haïtiano-cubaine, à travers un vaste champ de programmes de développement durable.

Accompagné de plusieurs ministres du gouvernement du premier ministre Laurent Salvador Lamothe, Martelly a été accueilli, le mardi 27 novembre 2012, à l’aéroport international José Martì par le vice-ministre cubain des affaires étrangères, Rogelio Sierra.

La délégation d’Haïti a visité, le même jour, un mémorial consacré au père de l’indépendance cubaine, José Marti, en vue de lui rendre hommage.

Martelly a été l’objet de vives critiques en Haïti à cause de son absence le 18 novembre 2012, aux cérémonies du 209e anniversaire de la bataille de Vertières, suite à sa tournée en Europe qui a duré plus d’une semaine.

Pour plus d’un, cette absence du chef de l’État constitue un mépris et une insulte aux héros de Vertières.

En réaction, Martelly a minimisé l’importance de la célébration de cette fête nationale en disant que celle-ci ne se résume pas à saluer les héros de l’histoire nationale.

Ne cessant de multiplier les voyages, Martelly en projette déjà un autre pour le Japon après son retour de Cuba.

Le président haïtien avait déjà effectué une visite officielle de 48 heures à la Havane (Cuba) le 15 novembre 2012 dans le cadre de la coopération haitiano-cubaine. [emb kft rc apr 30/11/2012 1:00]