Espace Femmes

Haïti-Genre : Des centaines de manifestantes dans les rues de Jacmel contre les violences faites aux femmes


mercredi 28 novembre 2012

Jacmel, 28 nov. 2012 [AlterPresse] --- A l’initiative de Fanm Deside, plusieurs centaines de femmes ont marché pacifiquement, le dimanche 25 novembre 2012 (journée internationale contre la violence faite aux femmes), dans les rues de Jacmel (chef-lieud du département du Sud-Est), pour exhorter l’ensemble de la société à porter un autre regard sur les violences de genre.

En plus de rappeler la date du 25 novembre, les manifestantes ont appelé la branche départementale de la police nationale d’Haïti (Pnh) la mise en œuvre de dispositions institutionnelles pour combattre l’insécurité.

« La direction départementale de la police nationale dans le Sud-Est doit envisager d’autres stratégies efficaces en vue de contrecarrer les actes d’enlèvement de personnes », ont exhorté les manifestantes, insistant sur la perception d’impuissance apparente chez les policiers nationaux départementaux face au kidnapping (cf.http://www.alterpresse.org/spip.php?article13721).

Le phénomène du banditisme tendrait à prendre de l’ampleur, depuis plusieurs mois, dans le département du Sud-Est, particulièrement à Jacmel.

Vêtues de t-shirts, de couleur verte et blanche, les manifestantes ont parcouru, pendant environ 2 heures d’horloge, diverses rues de Jacmel avec des pancartes de dénonciation de toutes les formes de violence subies par les femmes en Haïti.

« Aba kadejak sou fanm ; lajistis dwe aji kont sila k ap pilonnen dwa fanm ; fok Minista kite peyi a  » (A bas les actes de viols sur les femmes ; la justice doit sévir contre les auteurs de violences sur les femmes ; la force militaire onusienne doit laisser le pays ) sont quelques-uns des slogans exprimés durant la manifestation.

« Kontinye fè solidarite pou konbat vyolans sou fanm » était le thème de la manifestation du dimanche 25 novembre 2012 à Jacmel.

Un cri, relayé par plusieurs habitantes et habitants dans le Sud-Est, qui encouragent d’autres organisations à rejoindre et soutenir Fanm Deside dans la lutte pour le respect des droits des femmes dans le département. [jsr rc apr 28/11/2012 0:00]