Dépêches

Haïti-Économie : Martelly inaugure le parc industriel controversé de Caracol


lundi 22 octobre 2012

P-au-P, 22 oct. 2012 [AlterPresse] --- Le président de la république, Joseph Michel Martelly, a inauguré ce 22 octobre le parc industriel controversé de Caracol (Nord-est).

La cérémonie a eu lieu en présence de plusieurs personnalités haïtiennes et étrangères, dont l’ancien président René Garcia Préval (sous l’administration de qui a été initié le projet d’implantation d’un parc industriel à Caracol), observe sur place l’agence en ligne AlterPresse.

Le premier ministre Laurent Salvador Lamothe, la secrétaire d’État américaine Hillary Rodham Clinton et d’autres ministres du gouvernement haïtien se sont également rendus à Caracol pour l’inauguration du parc industriel controversé, ce lundi 22 octobre 2012.

L’ancien président américain, William Jefferson (Bill) Clinton, considéré dans certains milieux politiques en Haïti comme « un gouverneur, un consul », a été aussi remarqué en dégustation à la foire Expo Caracol 2012.

Bill Clinton a été vu donnant l’accolade à la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée des droits humains et de la lutte contre la pauvreté extrême, Marie Carmelle Rose-Anne Auguste.

La secrétaire d’État étasunienne, Hillary Clinton, a été accueillie par Georges Sassine, directeur général de la société nationale des parcs industriels (Sonapi)

Eatit également présent l’ancien ambassadeur américain, Kenneth Merten, qui, le 8 mars 2012, a joué une partition importante dans la vaste opération médiatique de la présentation des 8 passeports de Martelly soupçonné de "double nationalité".

Le président de la banque interaméricaine de développement (Bid), le c olombien Luis Alberto Moreno, a été aussi remarqué.

Sur l’estrade officielle, trônent les drapeaux haïtien, américain et de la Bid, pour symboliser le triple financement de ce parc industriel controversé.

Visiblement « fan de la politique tèt kale (crâne rasé) », un des agents exécutifs intérimaires de Caracol se dit fier de l’implantation de parc industriel dans sa commune.

Presque tous les discours, donnés à l’occasion de l’inauguration officielle du parc industriel, se vantent de la dimension et du caractère d’avant-garde de cette zone industrielle, qui serait l’une des plus grandes et des plus modernes dans les Caraïbes.

A quel prix ?

Et l’ancienne administration de René Garcia Préval et la nouvelle administration politique de Martelly semblent se moquer royalement des mises en garde, issues de différentes études, ayant alerté sur les risques environnementaux qui entourent l’installation d’un parc industriel à Caracol (Nord-Est d’Haïti), une des réserves naturelles du pays.

Le samedi 13 octobre 2012, dix jours avant l’inauguration officielle de ce 22 octobre, plusieurs dizaines d’agricultrices et d’agriculteurs de Champin, une localité de Caracol, (cf. http://www.alterpresse.org/spip.php...) se sont élevés contre l’accaparement de leurs terres dans la zone, exprimant le niveau de controverse sur l’implantation d’un site industriel sur des terres fertiles à Caracol (environ dix ans après une zone franche sur des terres arables à Maribahoux, toujours dans le Nord-Est d’Haïti)

Pendant combien de temps, le pays supportera-t-il le prix fort de la non-prise en compte de l’impact environnemental de ce parc industriel controversé ? [efd rc apr 22/10/2012 14:45]