A travers Haiti

Haïti : Deux nouvelles manifestations aux Gonaïves


lundi 1er octobre 2012

correspondance Exalus Mergenat

Gonaïves 1er oct. 2012 [AlterPresse] --- Deux manifestations, l’une des étudiants de l’université publique de l’Artibonite aux Gonaïves (Upag) et une autre des pro-Martelly, se sont déroulées le vendredi 28 septembre 2012 dans la cité de l’indépendance.

Les étudiants exigent des autorités leurs diplômes, tandis que les pro-Martelly dénoncent les mouvements de protestation anti-gouvernementale, organisée un peu partout dans le pays, observe l’agence en ligne AlterPresse.

L’affaire des diplômes doit être abordée, cette semaine, entre une délégation d’étudiantes et d’étudiants de l’université publique de l’Artibonite et les autorités du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle à Port-au-Prince.

Toutefois, les étudiants se montrent sceptiques par rapport à la rencontre avec les autorités, qui font toujours des promesses, mais ne les tiennent pas, selon eux.

Cette nouvelle manifestation des étudiantes et étudiants de l’Upag a encore parcouru les diverses rues de la ville.

Arrivés dans la zone de Tarasse, entrée sud de la ville, les manifestants ont décidé de rester sur la chaussée principale, interrompant la circulation pendant plus d’une heure, sous les yeux de l’unité départementale de maintien d’ordre (Udmo).

En plus de reformes, qu’ils exigent dans l’université, les étudiantes et étudiants ont aussi demandé à l’administration Martelly/Lamothe de construire un campus pour l’université.

" L’ancien local de l’hôpital la providence des Gonaïves, là ou est logée l’université, n’est pas approprié. Nous avons déjà un site, les autorités doivent construire, au plus vite, un campus pour l’université publique de l’Artibonite aux Gonaïves", revendique un manifestant.

Les étudiants promettent de poursuivre leur mouvement jusqu’à ce qu’ils obtiennent satisfaction.

Parallèlement, des centaines de personnes membres du parti AYITI AN AKSYON (AAA), de l’ancien sénateur Youri Latortue (l’un des conseillers de Martelly), ont aussi manifesté dans les rues de la ville pour apporter leur soutien au président Michel Martelly.

Tout en demandant le respect des cinq ans du mandat de Martelly, ces manifestants ont dénoncé le mouvement de protestation anti-gouvernementale, organisé un peu partout dans le pays.

Les pro-Martelly aux Gonaïves soutiennent la déclaration du chef du gouvernement, Laurent Salvador Lamothe qualifiant de "mercenaires" certains parlementaires et entrepreneurs qui seraient, selon eux, les instigateurs des manifestations anti-Martelly dans le pays.

Les membres de AYITI AN AKSYON aux Gonaïves promettent de continuer leur mobilisation pour soutenir le président Michel Martelly qui serait sur la bonne voie, estiment-ils. [em kft rc apr 1er/10/2012 11 :15]