Espace Femmes

Haïti-Santé-Limonade : Nouveau service de maternité pour les femmes enceintes


mardi 11 septembre 2012

Par Emmanuel Marino Bruno

P-au-P, 11 sept. 2012 [AlterPresse] ---- Un nouveau service de maternité, mis en place à la clinique de Limonade (commune dans le département du Nord), va permettre de réaliser 600 accouchements par an, indique un bulletin du bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (Ocha) dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Six (6) maternités dans trois départements, à savoir l’Artibonite, le Nord et le Nord-Ouest, ont été déjà réhabilités par le fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef), en collaboration avec le bureau des nations unies pour les services d’appui aux projets (Unops).

Mise sur pied à Limonade par le Mspp, avec le soutien de l’Unicef en partenariat avec le fonds des Nations Unies pour la population (Fnuap) et l’agence canadienne de développement international (Acdi), la maternité de Limonade devrait favoriser l’accès des femmes enceintes de la zone aux soins maternels et néonatals.

L’implantation de la maternité de Limonade entre dans le cadre d’un projet conjoint, financé par l’Acdi, qui vise à renforcer les capacités des maternités pour offrir des services de qualité, réhabiliter les maternités existantes dans les zones ciblées et améliorer les interventions communautaires par le biais de la mobilisation communautaire.

Cette initiative devrait permettre de diminuer les complications liées à l’accouchement et contribuer ainsi à réduire la mortalité maternelle et néonatale à Limonade, souhaitent les initiatrices et initiateurs.

« L’ouverture de cette maternité va permettre de sauver des vies de femmes enceintes, mais aussi celles de leurs enfants », estime le représentant de l’Unicef en Haïti, le Français Edouard Beigbeder.

Le taux de mortalité maternelle en Haïti est l’un des plus élevés au monde. En zone rurale, seulement 25% des femmes accouchent dans des établissements médicaux, les autres le font généralement à domicile.

Entre 2005 et 2011, le taux de mortalité maternelle en Haïti est de 630 décès pour 100 mille naissances vivantes, suivant des statistiques officielles et internationales.

En Haïti, une femme sur 37 court le risque de mourir de causes liées à la grossesse, durant la période de procréation (15-49 ans).

La mortalité maternelle constitue la deuxième cause de mortalité chez les femmes dans le pays, indique le programme des Nations Unies pour le développement (Pnud).

Par ailleurs, trois autres « cliniques Sourire », offrant les services de santé de la reproduction, seront opérationnelles au cours du mois de septembre 2012, respectivement à petite place Cazeau (au nord-est de Port-au-Prince), Marigot (Sud-Est d’Haïti) et Jean Denis (Nord-Ouest).

Depuis le 9 avril 2012, la clinique de Béthanie (Martissant, peripherie sud de Port-au-Prince) est opérationnelle, rappelle le bulletin de Ocha.

Ces cliniques sont considérées comme les plus actives, parmi les 40 maternités existantes en Haïti, avec une moyenne de 100 accouchements par mois.

Les "cliniques sourire" sont destinées à fournir l’ensemble des services de santé de la reproduction, avec du personnel qualifié, en vue d’assurer des soins obstétricaux et néonatals d’urgence de base (Sonub), font valoir les responsables d’Ocha.

La mise en place de ces cliniques est le fruit d’un partenariat entre plusieurs organisations, dont le fonds des Nations Unies pour la population (Unfpa), et le fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef).

Ce projet entend apporter un appui à la politique nationale de réduction de la mortalité maternelle et à la promotion des maternités de proximité. [emb kft rc apr 11/09/2012 13:20]