Documents

Haiti : Des jeunes de plusieurs continents fraternisent à Fonds-Verrettes dans le cadre d’échanges interculturels


dimanche 5 août 2012

Note d’information du GARR

Document soumis à AlterPresse le 5 août 2012

A l’initiative de l’association pour le développement culturel de la jeunesse de Terre-Froide / Fonds Verrettes (Adcjtffv), une trentaine de jeunes provenant des États–Unis d’Amérique, de la Chine, de la République Démocratique du Congo, du Nicaragua, de la France, du Vénézuéla, de la Jamaïque, de la République Dominicaine se sont retrouvés à Terre Froide dans la commune frontalière de Fonds-Verrettes dans l’Ouest d’Haïti.

Ces échanges interculturels ont duré près d’une semaine, soit du 23 au 29 juillet 2012.

Ces jeunes - qui sont membres de l’organisation sociale Global Potencial (GP) - ont réalisé diverses activités, de concert avec les jeunes de la commune notamment, ceux et celles de l’Adcjtffv.

Au programme, figuraient un partage de connaissances sur le compost organique et la conservation du sol, ainsi que la mise en terre de plantules dans la section communale de Terre-Froide.

Durant leur séjour, les jeunes visiteuses et visiteurs ont offert des séances d’anglais et d’espagnol, tout en s’évertuant à leur tour, à retenir des tournures du Créole haïtien.

Des moments de réflexion sur le quotidien des migrantes et migrants haïtiens, de l’autre côté de la frontière, ont porté les participantes et participants à se familiariser avec le travail de Global Potencial dans la république voisine.

« Grâce au travail d’accompagnement et de mise en valeur de la communauté migrante haïtienne, réalisé par l’organisation GP en République Dominicaine, notamment dans les bateyes, nous ne nous sentons plus gênés de dire que nous y vivons », a déclaré Yonei Feliz Cuevas, un Dominicain d’ascendance haïtienne issu d’un batey.

La représentante de GP en République Dominicaine, Nuris Marcul Batista Luis qui, elle aussi vit dans les bateyes, a indiqué que cette organisation sociale et antiraciste travaillera davantage pour que les Dominicaines et Dominicains puissent avoir une nouvelle perception des ressortissantes et ressortissants haïtiens.

« GP organise, de temps à autre, des conférences traitant du racisme et de la discrimination dans les bateyes dominicains. Cela contribue, certes, à diminuer le degré du complexe d’infériorité à nous identifier, mais il reste beaucoup à faire », a-t-elle souligné.

L’Africaine Kichia Mkuba, s’est réjouie de son voyage en terre haïtienne.

« Nous avons beaucoup appris d’ Haïti, durant notre séjour à Terre Froide. Le temps est beau ici, et le côté montagneux nous fait penser également à l’Afrique d’où nous venons », a déclaré Kichia Mkuba.

De son côté, le directeur exécutif de Global Potencial, Franck Cohn, a souligné l’apport de l’organisme à l’encadrement des jeunes durant ses cinq années d’existence.

« Plusieurs jeunes Haïtiens ont déjà bénéficié de bourses d’études à l’étranger, dans le cadre de notre programme d’encadrement à la jeunesse. D’autres sont invités-es, chaque année, à participer dans nos différentes conférences, axées sur des thèmes comme l’éducation, le racisme, la discrimination, et les violations des droits humains ».

En 2013, quatre jeunes Haïtiens vont participer aux conférences de l’organisation Global Potencial, prévues à New York et en République Dominicaine, a indiqué le responsable de l’association pour le développement culturel de la jeunesse de Terre Froide, Paul Jeff Pauliné, également représentant de GP dans la zone.

Global Potencial est une organisation sociale à but non lucratif, fondée à New York en 2007. Elle compte plus de 1,000 membres à travers dix pays, dont Haïti et la République Dominicaine.

Lisane André
Responsable Section Communication & Plaidoyer