Perspectives

Haïti-Culture : Inauguration de « Kay Mizik la », un centre d’archivage d’œuvres musicales haïtiennes


vendredi 27 juillet 2012

P-au-P, 27 Juil. 2012 [AlterPresse] --- En partenariat avec Haïti musique et Caracoli, la Fondation Haïti Jazz a procédé à l’inauguration d’un centre de ressources et d’archivage d’œuvres musicales haïtiennes dénommée « Kay mizik la » (en français : la maison de la musique), le jeudi 26 juillet 2012, au centre ville de la capitale.

« Kay mizik la » est un projet consistant à archiver toutes les œuvres musicales composant la mémoire de la musique haïtienne, précise la directrice de la Fondation Haïti Jazz, Milena Sandler, lors de cette inauguration.

Ce centre de ressources pour la musique en Haïti est aussi un espace où les professionnels de ce domaine : les musiciens, les techniciens, les musicologues vont pouvoir se perfectionner et s’enrichir, fait-elle savoir.

Des ateliers de formations et de perfectionnements musicaux, des cours de solfèges, des tables rondes, des conférences-débats seront mis à leur disposition.

Une médiathèque renfermant Cd, Mp3, Dvd, ouvrages et partitions pour consultations sur place sera accessible à tous moyennant des frais annuels de 200 gourdes.

Le projet de « Kay Mizik la » est financé à hauteur de cinq (5) millions de gourdes [US $ 1.00 = 42.00 gourdes ; 1 euro = 58.00 gourdes aujourd’hui] sur une période de neuf (9) mois par l’Union européenne (Ue) en vue de supporter le secteur culturel haïtien.

« Le fonds de notre médiathèque est encore très modique », précise Milena Sandler qui dit compter sur les contributions des éditeurs locaux, des institutions publiques et privées, des mélomanes et des collectionneurs.

« Nous sommes à la recherche de financement et d’opportunités pour pérenniser ce projet d’envergure parce qu’il doit exister », fait valoir Sandler.

« On espère que tous les détendeurs d’œuvres du patrimoine musical haïtien accepteront de les partager avec nous afin que nous les mettions à la disposition du public », souhaite t-elle.

« Haïti compte des ressources culturelles intéressantes », reconnait, pour sa part, le représentant de l’Ue, Leandro Medeot qui dit identifier dans le pays des secteurs artistiques et culturels porteurs de développement économique et social.

Le projet « Kay Mizik la » s’inscrit dans la stratégie culturelle de l’EU de structurer et de renforcer le secteur musical en Haïti, indique Leandro Medeot.[emb apr 27/07/2012 13 : 00]