Perspectives

Haïti-Littérature : Des milliers de jeunes se ressourcent à la 18e édition de « Livres en folie »


lundi 11 juin 2012

P-au-P, 11 juin 2012 [AlterPresse]--- Des milliers de lectrices et lecteurs, des jeunes pour la plupart, ont fait le déplacement à la 18e édition de « Livres en folie », tenue le jeudi 7 juin 2012, au Parc historique de la canne-a-sucre à Tabarre (périphérie nord-est de la capitale), pour venir se ressourcer à cette journée de valorisation du livre.

Il était à peine 11 heures a.m locales (16 : 00 Gmt) que les places se faisaient déjà rares.

Des lectrices et lecteurs ont eu le temps de se ruer sur les chaises, tandis que d’autres, moins chanceux mais avec le même enthousiasme, se sont installés à même le gazon.

Comme des abeilles volant de fleur en fleur, les participants n’ont eu de cesse de passer d’un stand à un autre pour faire l’achat de leurs livres favoris, voir de près leurs auteurs préférés, recevoir des autographes et prendre des photos souvenirs avec leurs idoles.

L’ambiance et l’atmosphère carnavalesques traduisent, ce jeudi 7 juin 2012, l’engouement de certains pour les livres et pour d’autres, l’occasion de se récréer ou se faire remarquer.

C’est au stand de Communication Plus que les choses vont se compliquer le plus, alors que les acheteurs sont contraints de passer des heures, à la file indienne, sous un soleil de plomb.

Certains y voient un manque d’organisation et d’autres la lenteur du service.

L’air fatigués et le visage en sueur, ces lecteurs ne cachent pas leur déception.

« Au fil des ans, Livres en folie se dégrade », lâche un jeune, l’air frustré.
Plus clément, un autre constate que sur le plan financier « Livres en folie » est un succès à cause de la forte affluence d’acheteurs.

Est-ce qu’on organise « Livres en folie » pour encourager plus de gens à lire ou bien est-ce une opportunité offerte aux initiateurs de faire de l’argent ? se questionne le lecteur, Pierre Filor Saint-Fleur, sceptique.

Initiée en 1994 par le Journal Le Nouvelliste et ses partenaires, « Livres en Folie » se donne pour objectif de faire la promotion du livre haïtien.

Les livres, relatifs à la science, sont quasiment inexistants comparativement au pourcentage d’œuvres poétiques ou romanesques, se désole Saint-Fleur, souhaitant qu’on accorde plus d’importance au savoir scientifique capable de stimuler des réflexions sur les problèmes sociaux du pays.

C’est dans une ambiance festive que se sont côtoyés lecteurs et auteurs à la grande foire de Livres en folie qui a rassemblé cette année, des dizaines de maisons d’éditions comme celles de l’Université d’État d’Haïti, de Choucoune, d’Henri Deschamps et des Presses nationales d’Haïti.

« On se lasse de tout, excepté d’apprendre », « Partageons le savoir pour reconstruire Haïti », lit-on sur les banderoles de certaines maisons d’édition dans ce espace de rencontre et de complicité entre lecteurs et auteurs, selon les vœux exprimés par les organisateurs.

Des figurent de marque ont été remarquées, entre autres Michel Joseph Martelly, actuel chef d’État d’Haïti et son épouse, Sophia Saint-Rémy Martelly, ainsi que Mirlande Manigat, candidate malheureuse aux élections de 2010.

Parmi les nombreux auteurs en signature à cette foire du livre figurent des romanciers Gary Victor [dossiers interdits], et certains novices qui ont proposé des romans.

Le professeur Leslie Péan et le vice recteur à la recherche de l’université d’État d’Haïti (Ueh), Fritz Deshommes, ont présenté respectivement « Comprendre Anténor Firmin, une inspiration pour le 19ème siècle » et « Regards sur la recherche universitaire en Haïti ».

L’ouvrage de Péan présente Firmin comme l’une des références de valeurs produites par le pays, un auteur qui a été à la pointe de la pensée mondiale.

Ce jeudi 7 juin 2012, 131 auteurs, 1368 titres dont plus de 200 nouveaux, à prix réduits, ont été présentés à la XVIIIe édition de la foire "Livres en folie" dont l’invité d’honneur a été le célèbre poète Georges Castera.

« Je suis très content d’être à l’honneur. Quand je suis à l’honneur c’est la poésie qui est à l’honneur », se réjouit Castera indiquant que Livres en folie est le plus grand événement du livre dans le pays à l’heure actuelle. [emb kft gp apr 08/06/2012 14:10]