Dépêches

Haïti-Politique : La lutte contre la pauvreté extrême, une des priorités du nouveau gouvernement Lamothe


mercredi 16 mai 2012

P-au-P, 16 mai 2012 [AlterPresse] --- En présentant à la presse, le 15 mai 2011, les membres de son cabinet ministériel, le nouveau premier ministre Laurent Salvador Lamothe a souligné la nécessité de lutter contre la pauvreté extrême qui concerne 60% des Haïtiennes et Haïtiens, a observe l’agence en ligne AlterPresse.

C’est ce qui justifie la création du ministère, rattaché au bureau du premier ministre et chargé des droits humains et de la lutte contre la pauvreté extrême, explique Lamothe qui s’exprimait devant la presse, après la fin du processus de ratification au parlement, 25 heures avant son installation comme nouveau chef de gouvernement.

Le cabinet ministériel de Laurent Lamothe, qui remplace Dr Garry Conille (démissionnaire depuis le 24 février 2011), est composé de 22 ministres, parmi lesquels 7 femmes, dont se félicite Lamothe..

Trois nouveaux ministères (promotion de la paysannerie, défense nationale, communication) sont créés sous le nouveau gouvernement, sans aucune information sur les voies et moyens des nouvelles entités (y compris droits humains et lutte contre la pauvreté extrême) ainsi que sur leurs budgets respectifs.

A coté du combat contre la pauvreté, Lamothe dit vouloir travailler de manière serrée avec les partis politiques et le pouvoir législatif.

La stabilité politique est essentielle au progrès du pays, souligne-t-il, promettant d’y travailler.

L’éducation, le sport, la reconstruction des bâtiments publics, figurent aussi parmi les priorités citées par le premier ministre.

Lamothe évoque également l’entretien des routes, compte tenu des importants dégâts provoqués par les averses récentes marquant le début de la saison des pluies.

Il annonce une deuxième phase d’opération "ville propre" pour assainir Port-au-Prince, alors que les résultats de la première phase ne sont pas constatés par les habitantes et habitants, une année après l’installation de la nouvelle administration politique.

L’homme d’affaires, devenu chef de gouvernement le 14 mai 2012, insiste particulièrement sur la question de la sécurité publique, comme la menace d’hommes armés se faisant passer pour des anciens militaires.

Depuis le début de l’année 2012, les crimes, surtout les attaques à main armée et les assassinats, ont augmenté dans l’aire métropolitaine de la capitale.

Pas moins de cinq policiers nationaux ont été abattus par balles

Laurent Lamothe, ami de Michel Martelly, est la quatrième personnalité désignée comme chef de gouvernement, depuis l’arrivée au pouvoir de l’ancien chanteur le 14 mai 2011.

Les choix de Daniel Gérard Rouzier et de Bernard Honorat Gousse ont été successivement rejetés par la chambre des députés le mardi 21 juin 2011 et le sénat le mardi 2 août 2011, avant la ratification de Garry Conille le 14 octobre 2011. [jep kft rc apr 16/05/2012 10:50]