A travers Haiti

Haïti-Cholera : 225 cas d’infection dont 29 morts en un mois au Plateau Central


dimanche 29 avril 2012

Correspondance - Ronel Odatte

Hinche, 28 avr. 2012 [AlterPresse] --- Au moin 225 cas de choléra ont été comptabilisés durant les derniers jours dans le département du Plateau Central (axe est/nord-est), selon des données communiquées au correspondant d’AlterPresse sur place.

La commune de Hinche, principale ville du département, compte actuellement le plus grand nombre de cas d’infection : 199 personnes infectées dont 29 mort en un mois, du 27 mars au 28 Avril 2012.

La coordonnatrice départementale de l’ONG haïtienne Secours aux aveugles, autres handicapes démunis du département du centre (SAHDEC) et responsable de 7 Centres de Traitement de Choléra (CTC), Marie Maude César, indique les victimes se trouvent les localités de Rhodé, Rincon, Los Palma, Abricot, Abriot-Decide, Bouhouc et Laby.

César invite toutes les organisations gouvernementales et non gouvernementales a venir constater l’ampleur de la maladie. « Il est des gens qui se contentent uniquement a présenter des rapports sans avoir la moindre idée de ce qui se passe sur le terrain », soutient-elle.

Joint au téléphone par l’agence en ligne AlterPresse, le coordonnateur du Conseil d’administration de la première section de Juanaria (commune de Hinche), Edner Fils Aimé, confirme avoir été informé de cas décès dus au choléra.

« J’ai reçu des appels venant des localités de Rincon, de Décidé, et d’Abriot me demandant des sacs en plastique pour enterrer les morts », déclare-t-il.

Fils Aimé a fait état de 20 nouveaux cas de décès entre le mercredi 25 et le samedi 28 avril, ce qui porte a 29 le nombre de décès enregistrés du 27 mars au 28 avril.

D’autre part 10 personnes dont deux enfants sont hospitalisés au ctc de SThérèse a Hinche qui reçoit régulièrement 4 a 6 personnes par jours confirme l’infirmière Magda Jean.

A Mirebalais, dans le bas Plateau Central, 10 à 15 patients sont reçus quotidiennement et 15 malades sont hospitalisés, indique l’infirmière Lologne Rosemy responsable de l’unique CTC de l’arrondissement.

Selon elle, les dernières pluies qui se sont abattues sur la région pourraient être l’une des principales causes de cette remontée spectaculaire de la maladie.

« L’on doit s’arranger pour faire face à une nouvelle recrudescence du choléra » : tel est l’avis de l’administrateur de l’hôpital de Cerca-Cavajal (haut Plateau Central) Geu Joanus. Il confirme l’hospitalisation de 7 patients alors que tous les jours le centre accueille entre 3 et 5 personnes infectées par la bactérie.

La situation est beaucoup plus compliquée à Thomassique (17 km de Hinche), où la carence de structure d’accueil oblige les patients à se diriger vers la ville de Cerca-la-Source, confirme Wilmane Mathé, maire principal de Thomassique.

« Le vendredi 27 avril, nous avons recensé 5 nouveaux cas, mais nous n’avons pas de CTC pour les accueillir ; leurs parent doivent les emmener ailleurs », déplore le responsable.

Le maire de Thomassique ajoute que des cas de décès lui ont été signalés, sans qu’il n’ait pu rien faire.

« Il m’est impossible d’avancer des chiffres exacts sur le nombre de personnes fraichement infectés à cause de l’absence d’une structure pouvant recevoir les malades », conclut-il. [ro gp apr 29/04/2012 13 :00]