Dépêches

Coopération : La Chancelière de la Colombie en Haïti pour quelques heures


jeudi 26 avril 2012

P-au-P, 26 avril 2012 [AlterPresse] --- Maria Angelina Olguin, ministre des affaires étrangères de la république de Colombie, est arrivée en Haïti ce jeudi 26 avril 2012, apprend AlterPresse.

La visite de la chancelière colombienne, qui restera seulement « pendant quelques heures », entre dans le cadre du « renforcement des relations bilatérales » entre les deux États, informe un communiqué du bureau de presse du ministère des affaires étrangères et des cultes (Maec).

Dirigée depuis le 20 juin 2010 par Juan Manuel Santos du Parti social d’unité nationale (Psun), la république colombienne est la quatrième puissance économique latino-américaine depuis 2009, après le Brésil, les États-Unis du Mexique et l’Argentine.

Dans le cadre de cette visite officielle éclair, sont envisagés « des engagements dans les domaines de la sécurité, du réaménagement des quartiers populaires et de l’intégration d’Haïti au sein de la Caf Bank », souligne le communiqué.

La Corporación Andina de Fomento (Corporation andine de développement en français, Caf) est une banque de développement régionale, montée en 1970 entre 18 pays, pour la grande majorité de l’Amérique Latine, dont la Colombie, le Brésil, l’Argentine et la République Dominicaine.

D’anciennes métropoles coloniales sont aussi membres de la Caf, telles le Portugal (qui a colonisé le Brésil), l’Espagne (qui a colonisé la majorité des membres de la Caf).

La visite du jeudi 26 avril 2012 arrive dans un contexte, où le dossier du ministre démissionnaire des affaires étrangères, Laurent Salvador Lamothe, est à l’étude à la chambre des députés qui doit valider ou non son choix comme premier ministre par Joseph Michel Martelly.

Prônant une diplomatie d’affaires depuis son arrivée à la tête de la chancellerie haïtienne, l’hyperactif Lamothe semble faire pas mal d’ouverture dans le cadre de la coopération Sud-Sud.

Le mercredi 25 avril 2012, malgré le statut démissionnaire (depuis le 24 février 2012) du gouvernement auquel il appartient, Lamothe a conclu un accord de coopération (un don de 9 millions de dollars américains envers Haïti / US $ 1.00 = 42.00 gourdes ; 1 euro = 61.00 gourdes aujourd’hui) avec Koweït, après d’autres engagements avec le Venezuela, l’Argentine, la Thaïlande, entre autres pays.

En 1824, la Colombie avait refusé catégoriquement de reconnaître l’indépendance d’Haïti, voire de souscrire une alliance avec Haïti et même d’accréditer un quelconque agent diplomatique dans la capitale haïtienne.

Haïti a joué un rôle de premier plan dans l’aide à la révolution dite de la Terre Ferme des Colombiens.

Mais, il a fallu attendre 1868 pour que les autorités politiques de Bogotá nomment un agent consulaire en Haïti et jusqu’en 1950 pour qu’une mission diplomatique colombienne s’installe dans la capitale haïtienne. [efd kft rc apr 26/04/2012 13:18]