Dépêches

Haïti-Politique : Séance perturbée à la chambre des députés à cause de la présence de présumés anciens militaires


mardi 17 avril 2012

P-au-P., 17 avr. 2012 [AlterPresse] --- Le président de la chambre des députés, Levaillant Louis Jeune, a mis fin prématurément à une séance tenue par les députés, à cause d’une intervention d’individus armés se faisant passer pour des anciens militaires.

Les députés discutaient de la formation de la commission d’étude des dossiers du premier ministre désigné, Laurent Lamothe, lorsque des hommes armés, en uniforme militaire et montés à bord de deux camionnettes, ont fait irruption dans le périmètre de la chambre des députés.

« Nous ne pouvons pas continuer de travailler dans ces conditions », a dit à la tribune le président de la chambre basse, qui a refusé de recevoir les hommes armés, tel que souhaité par certains députés.

« C’est grave qu’un parlement en fonctionnement soit assiégé par des bandits armés », a poursuivi Levaillant Louis Jeune, avant d’ajouter que la séance a été levée jusqu’à demain, le temps que le gouvernement « fournisse une réponse ».

Depuis le début de l’année, des manœuvres armées entreprises par des groupes de présumés anciens militaires sont observées en divers points du pays, sans que des dispositions soient mises en œuvre par les autorités pour juguler ce mouvement.

L’ancienne armée a été dissoute sous le régime de l’ex président Jean Bertrand Aristide en 1995. Depuis lors, la Police nationale d’Haïti est la seule force armée officielle, effective sur le territoire d’Haïti.

Parallèlement, des forces onusiennes sont déployées à travers le territoire depuis 2004 et leur mandat est renouvelé tous les ans. [gp apr 17/04/2012 17 :00]