A travers Haiti

Haïti-Choléra : De nouveaux cas d’infection dans le département du Centre


jeudi 12 avril 2012

Correspondance Ronel Odatte

Hinche, 12 avril 2012 [AlterPresse] --- Au centre de traitement de choléra (Ctc) de l’hôpital Sainte Thérèse à Hinche, principale ville du département du Centre (Est/Nord-est), 9 personnes, dont 5 enfants, sont hospitalisées, constate AlterPresse en début de semaine.

Ces patients, qui souffrent de diarrhée et de vomissements, sont hors de danger, selon les informations recueillies.

Pour l’heure, le Ctc de Sainte Thérèse reçoit entre 5 et 7 personnes par jour. Mais, avec la saison des pluies, le personnel de santé dit s’attendre à beaucoup plus de cas d’infection.

Dans la localité de Rincon (première section de Juanaria, dans la commune de Hinche), du 15 mars au 10 avril 2012, on a dénombré 14 cas d’hospitalisation, dont 7 enfants entre 2 et 10 ans.

La coordonnatrice départementale de l’organisation non gouvernementale (Ong) haïtienne Société d’aide aux aveugles et aux handicapés (Shah), Marie Maude César - qui est également responsable de plusieurs centres de traitement du choléra dans le haut Plateau Central, se dit inquiète à cause du manque de matériels pour répondre aux besoins des patients.

Elle cite le cas des habitants de la section d’Aguahedionde, qui, éprouvés aujourd’hui par la maladie, ne disposent pas de kits d’hygiéniques.

« Nos Ctc ne peuvent pas desservir adéquatement la population. Chaque centre doit s’occuper de 10 à 15 personnes par jour, mais nous n’avons pas de sérum oral ni d’autres médicaments qui pourraient aider les patients à se relever », explique Marie Maude César, qui appelle les autorités sanitaires du département du Centre à agir en vue d’éviter une plus grande propagation de la maladie.

Les informations, en provenance des sections communales, font état de plusieurs victimes de choléra, indique, pour sa part, le maire principal de Thomassique (17 km de Hinche) Wilmane Mathé.

Le responsable municipal, qui n’a pas pu établir de bilan, promet de tout faire pour éviter le pire.

« Ce sont des cas isolés, jusqu’à présent, nous ne sommes pas paniqués », confirme-t-il.

A Hinche, les chiffres, fournis par les agents de santé, sont très loin d’être exhaustifs. Certains cas d’infection n’ont pas pu être recensés, en raison d’une tendance, observée chez des malades, à payer leur traitement à domicile.

Un ancien malade a déclaré à AlterPresse que son épouse et lui ont passé plus de 22 jours dans leur chambre pour recevoir des soins médicaux.

« C’était triste, mais nous étions obligés de le faire. Cela aurait été une honte pour nous si nous avions acceptés d’être hospitalisés au Ctc de Sainte Thérèse, alors que nous avons des moyens », raconte-t-il.

Ces nouveaux cas de choléra apparaissent dans le Plateau Central en même temps que les premières pluies de l’année 2012 qui ont commencé à tomber depuis mars. [ro kft apr 12/04/2012 13:15]