A travers Haiti

Haïti-Cholera : L’épidémie revient dans l’Artibonite - Au moins sept morts


vendredi 30 mars 2012

Correspondance Mergenat Exalus

Gonaïves, 29 mars 2012 [AlterPresse] --- A peine la saison des pluies amorcée, le département de l’Artibonite (Nord) voit surgir des cas d’infections et de décès liés au cholera, selon les informations recueillies par l’agence en ligne Alterpresse.

Dans plusieurs sections rurales du haut et du bas Artibonite, notamment à Arbre 1ere section communale d’Anse-Rouge, Cahot Lacroix 6eme section communale de Dessalines et à Petite Rivière de l’Artibonite de nouveaux cas de cholera ont été signalés.

Cinq cas de décès et quarante personnes infectées ont été recensés durant ces 3 dernières semaines dans la localité Savane Ragée, située à l’Arbre 1ere section communal Anse-Rouge dans le haut Artibonite, selon le maire de cette commune, le Dr Celareste Honorat, et une source proche de la section santé de l’Organisation internationale de la migration (Oim) aux Gonaïves.

Selon le maire, interrogé par AlterPresse, l’un des facteurs à la base de cette remontée de l’épidémie à Anse-Rouge est d’abord le grave problème de manque d’accès à l’eau potable et d’assainissement auxquels font face les habitants de cette section rurale.

L’eau de pluie captée à l’aide d’un canal de tôle très rudimentaire accroché à la toiture des maisons, est l’une des options des résidents de Savane Ragée. L’autre est l’eau des rivières, a déclaré le maire Célareste Honorat qui est aussi responsable d’un dispensaire à Sources Chaudes, 2eme section communale d’Anse-Rouge.

L’oubli et la non application des principes d’hygiène communiqués par les autorités sanitaires est aussi un autre facteur de la recrudescence de ces cas de cholera à Anse-Rouge, a précisé le maire.

C’est presque la même situation pour les paysans de Cahot la Croix, 6eme section communale de Marchand Dessalines dans le bas Artibonite.

Au moins 2 décès et 5 cas de personnes infectées du cholera ont été recensés durant ces derniers jours, selon le président du Conseil d’Administration de la Section Communale, Abetel Joseph Saintilus. Il affirme avoir déjà rencontré les autorités sanitaires pour les informer de la situation et solliciter des mesures pour empêcher la propagation de l’épidémie.

Selon Saintilus, les paysans de la 6eme section de Dessalines n’ont pas d’accès à l’eau potable ni aux latrines.

Une source au sein de l’Oim informe que des cas de cholera ont été recensés également à Petite Rivière dans le bas Artibonite.

La prise en charge des personnes infectées surtout à Anse-Rouge est assurée par la section santé de l’Organisation internationale de la migration (Oim). [me gp apr 30/03/2012 05:25]