Dépêches

Haïti-Insécurité : La Fokal indignée par l’assassinat du peintre Burton Chenet


jeudi 22 mars 2012

P-au-P, 22 mars 2012 [AlterPresse] --- La Fondation connaissance et liberté (sigle créole Fokal) exprime son indignation suite à l’assassinat du peintre Burton Chenet, dans une réaction publiée en ligne le 21 mars 2012.

Burton Chenet, 54 ans, a été tué, ce 20 mars 2012, par un individu armé qui s’est introduit chez lui à Turgeau, quartier situé dans les hauteurs (à l’est de la capitale).

Son épouse, Christine Audain Chenet, a été grièvement blessée et conduite à l’hôpital.

Né à New York (États-Unis d’Amérique) le 22 janvier 1958, d’une mère américaine et d’un père haïtien ,Burton Chenet y a également fait ses études en arts plastiques après une formation au Centre d’Art à Port-au-Prince.

Professeur et représentant important de la peinture haïtienne à l’étranger, Burton Chenet avait décidé de s’installer en Haïti avec sa femme et ses deux filles.

Depuis le drame, ses proches et amis, dont la plasticienne Barbara Prézeau-Stephenson ainsi que le promoteur et critique musical Ralph Boncy, ont réagi sur son compte Facebook pour faire part de leur tristesse et transmettre des mots de sympathies.

« Chenet peint ce qu’il a sous les yeux depuis son enfance. Sa peinture est pleine d’humour, quelquefois, provocatrice, toujours en faisant preuve d’une grande maitrise de l’espace. C’est la couleur avant toute chose. Une peinture d’instinct, tour à tour drôle et cruelle », commente Lori Manuel Steed sur le site de l’artiste.

Entre 1978 et 2008, Burton Chenet a exposé dans plusieurs pays à travers le monde, dont les Etats-Unis, la République Dominicaine et la Finlande.

Son assassinat survient dans un contexte de recrudescence des cas de meurtres à Port-au-Prince.

Plus de 150 personnes ont été tuées depuis le début de l’année 2012. [kft apr 22/03/2012 11:20]

Logo : découpé d’une photo publiée sur Facebook