A travers Haiti

Haïti-Forces armées : Des employés du ministère de l’agriculture cohabitent avec des hommes armés au Cap Haitien


mercredi 21 mars 2012

Correspondance Wedlyne Jacques

Cap Haïtien, 21 mars 2012 [AlterPresse] --- Les employés du bureau régional du ministère de l’agriculture au Cap Haïtien (Nord) cohabitent depuis le début de la semaine avec plusieurs dizaines d’hommes armés qui ont pris position dans le bâtiment, constate AlterPresse.

Armes à la main, treillis vert olive pour certains et kaki pour d’autres, des dizaines d’hommes se réclamant des anciennes Forces Armées d’Haïti ont investi ce lundi 19 mars les locaux du ministère de l’agriculture.

Ces hommes, emmenés par le lieutenant Cherenfant Raymond, réclament des dédommagements et la reformation des Forces Armées d’Haïti.

Des autorités locales, dont le maire du Cap Haïtien Wilbrood Béon, le directeur départemental Nord du Ministère de l’Agriculture Agronome Éric Auguste, ont rencontré le 20 mars ces « anciens militaires ».

Selon Éric Auguste il s’agissait de les faire regagner leurs demeures en attendant que les instances concernées apportent une solution définitive.

Cet objectif n’a pas été atteint. Les hommes en tenue militaire et armés continuent d’occuper l’édifice public. Les employés du ministère ne semblent toutefois pas perturbés par leur présence et poursuivent tranquillement leurs activités.

Au sein de la population capoise la même attitude est observée.

L’apparition soudaine d’hommes armés prétendant appartenir aux anciennes Forces Armées d’Haïti a déjà été constatée dans plusieurs autres villes du pays, notamment à la périphérie de Port-au-Prince.

L’administration du président Michel Martelly, après un long silence sur le sujet, avait publié des communiqués pour leur demander de déposer les armes et de rentrer chez eux. Aucun n’a pour l’instant obéi alors que le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh) se montre très inquiet compte tenu de la dégradation de la situation sécuritaire.

De son coté, la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haiti (MINUSTAH) a qualifié l’opération en cours de "provocation inutile". [wj apr 21/03/2012 9:04]