A travers Haiti

Haïti-Développement : Le rôle des femmes du Nord


mardi 20 mars 2012

Correspondance Wedlyne Jacques

Cap Haïtien (Haïti), 20 mars 2012 [AlterPresse] --- « Fanm se poto mitan devlopman gran Nò a » (La femme est le pilier du développement du grand Nord) est le thème d’un forum organisé, le week-end écoulé, dans la ville du Cap Haïtien sur le rôle régional de la femme (dans les départements du Nord, du Nord-Est et du Nord-Ouest), a observé l’agence en ligne AlterPresse.

A l’occasion, plus d’une centaine d’associations de femmes du Nord et du Nord-Est ont présenté leurs cahiers de doléances à Sophia Saint-Rémy Martelly, épouse du président Michel Martelly.

Les participantes au forum ont demandé la révision du code du travail, afin de favoriser de meilleures conditions salariales pour les ouvrières et ouvriers, dans le respect des libertés et droits fondamentaux.

Elles souhaitent que le parc industriel de Caracol ne ressemble pas aux autres zones franches, où les ouvrières et ouvriers travaillent dans de mauvaises conditions.

La mise en place d’un programme de formation professionnelle pour la qualification de la main d’œuvre, en fonction de la demande des firmes et des industries manufacturières, la création d’une banque de développement agricole et la réduction de l’importation des produits agricoles de la République Dominicaine vers Haïti, sont également au nombre des revendications.

Le cahier de doléances des femmes du Nord signale aussi comme besoins l’accès au crédit pour les femmes, le respect d’un quota de 30% de femmes dans les postes nominatifs et dans le travail en général, et la ratification des lois sur l’affiliation, la paternité responsable et le plaçage (forme de concubinage en Haïti).

Dans un discours de circonstance, l’épouse du président, Sophia Martelly, a plutôt invité les associations de femmes présentes à se regrouper pour bénéficier des opportunités du parc industriel de Caracol, de la construction de l’aéroport du Cap-Haïtien, et de l’université de Limonade.

De concert avec le ministère des affaires sociales et du travail et le ministère à la condition féminine et aux droits des femmes, l’administration politique de Martelly s’engagerait à travailler pour que les femmes récoltent les avantages de ces « pistes de développement », selon ce qu’a indiqué
Sophia Martelly annonçant des dispositions pour une amélioration de la condition sanitaire des femmes.

Toutes les revendications formulées seront rassemblées dans un document pour être acheminées aux autorités concernées, promet l’agence américaine pour le développement international (Usaid), qui a organisé le forum en compagnie d’instances onusiennes comme la mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah). [wj kft rc apr 20/03/2012 10:21]