A travers Haiti

Haïti-Insécurité : Mobilisation des forces publiques pour contrer la montée du banditisme aux Gonaives


mardi 20 mars 2012

Correspondance Mergenat Exalus

Gonaïves, 20 mars 2012 [AlterPresse] --- Les autorités judiciaires des Gonaïves (Nord) annoncent des mesures pour freiner la remontée de l’insécurité dans la ville, notamment en ce qui a trait à la circulation des motocyclettes, apprend AlterPresse.

En l’espace d’une semaine, trois personnes ont été tuées par balles aux Gonaïves. Justin Fervilien, un cambiste âgé de 36 ans a été abattu d’une balle à la tête. Le corps de Jocelyn Augustin, un vieil homme de 70 ans a été retrouvé criblé de balles et Mario Jean-Baptiste, un jeune homme de 32 ans, a lui aussi été tué par arme à feu.

Beaucoup d’autres personnes ont été victimes de braquage à main armée, selon ce qu’a fait savoir le directeur départemental de la police aux Gonaïves, Jean-Claude Jeune, lors d’une conférence de presse ce week-end. Jeune invite la population à dénoncer tout individu suspect remarqué dans les quartiers.

Les actes d’assassinat enregistrés ces derniers jours dans la cité de l’indépendance ont été commis par des individus circulant à bord de motocyclettes, a indiqué le responsable de la police.

Il annonce aussi que dans le cadre de l’enquête ouverte autour de ces assassinats, la police dispose déjà d’informations pouvant lui permettre de remonter aux présumés coupables.

Le directeur départemental de la police a annoncé des mesures pour identifier tous les conducteurs de motocyclette, dont l’obligation pour ces derniers de porter un gilet avec un numéro d’identification.

De son côté, le chef du parquet des Gonaïves Me Mesac Philogène a demandé aux gonaiviens de se faire accompagner de leur carte d’identité fiscale ou Carte d’Identification Nationale (CIN) parce que selon lui, des fouilles de routine peuvent avoir lieu à tout moment et viser n’importe qui.

Le maire des Gonaïves, Jean Osner Amisial, se montrant préoccupé par les actes de banditisme, annonce des mesures pour éclairer les rues la nuit. Des lampes électriques seront installées et toutes les sections communales des Gonaïves bénéficieront de plus de 250 lampes à énergie solaire, promet Amisial.

L’annonce de ces mesures fait suite à une rencontre qui s’est déroulée à la fin de la semaine écoulée entre les autorités et les membres de la société civile. Les discussions ont porté essentiellement sur l’insécurité. [me kft apr 20/03/2012 9 :10]