Dépêches

Haïti : La section haïtienne de Transparency International appelle au vote rapide de la loi sur la prévention et la répression de la corruption


lundi 19 mars 2012

P-au-P, 19 mars 2012[AlterPresse] --- La Fondation héritage pour Haïti (Lfhh) encourage l’accélération du processus législatif devant conduire au vote de la loi sur la prévention et la répression de la corruption par les deux branches du Parlement.

Lors de la retraite parlementaire organisée du 9 au 11 mars 2012 à Montrouis à l’initiative de l’Unité de lutte contre la corruption (Ulcc), 31 sénateurs et députés de la 49e législature, dans une déclaration, se sont engagés à « enclencher ce processus législatif et le conduire à son terme en adoptant une législation appropriée pour renforcer la lutte contre la corruption en Haïti ».

Lfhh croit que la déclaration de Montrouis constitue un pas significatif dans la bonne direction.

L’organisation appelle l’Unité de lutte contre la corruption (Ulcc) à sensibiliser les parlementaires sur l’importance du vote dudit projet de loi dans le meilleur délai.

Ce projet de loi sur la prévention et la répression de la corruption a été adopté par le gouvernement haïtien en date du 30 décembre 2009 et soumis à la sanction du parlement, rappelle Lfhh.

Selon la fondation, « cette initiative entre dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption adoptée par le gouvernement de la République en date du 16 mars 2009 ».

Elle permettra à Haïti d’harmoniser sa législation avec les prescrits de la Convention des Nations Unies contre la corruption (Cnucc) et de combattre l’impunité en matière de corruption, indique la Fondation héritage.

Créée en 1998, Lfhh est la section haïtienne de Transparency International. Elle entend combattre la corruption, œuvrer à la promotion des valeurs d’éthique, d’intégrité et de probité dans les sphères publique et privée de la société haïtienne. [emb kft gp apr 19/03/2012 12 : 50]