Dépêches

Haïti-Sécurité : Le Rnddh inquiet alerte les autorités

147 assassinats de janvier à la mi-mars 2012
vendredi 16 mars 2012

P-au-P, 16 mars 2012 [AlterPresse] --- Le réseau national de défense des droits humains (Rnddh) tire la sonnette d’alarme face à la dégradation de la situation sécuritaire en Haïti et invite les autorités à adopter les mesures essentielles pour rétablir un contexte sécuritaire vivable dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince et sur tout le territoire national.

La population haïtienne est totalement livrée à elle-même. Cent quarante et sept (147) personnes ont été tuées entre le mois de janvier et la mi-mars 2012, constate le Rnddh dans un rapport acheminé aux médias, dont AlterPresse, le 15 mars

Parmi ces personnes, 130 ont été tuées par balles.

La présence d’hommes armés, parmi eux d’anciens militaires démobilisés depuis 1995, en divers point du territoire national, inquiète également le Rnddh.

Pour le réseau, ces individus « constituent une menace grave et réelle pour la sécurité du pays ».

Présents dans plusieurs villes, notamment dans des banlieues de la capitale, ces hommes armés se réclament membres de l’ancienne armée démobilisée depuis 1995.

« La question de sécurité est une affaire importante, qui doit être traitée sérieusement, avec tout le respect dû aux citoyennes et citoyens. », à un moment où les autorités gouvernementales encouragent les investissements étrangers.

Considérant ce fait, le réseau appelle les autorités judiciaires à prendre immédiatement toutes les mesures nécessaires à rétablir une situation vivable dans le pays, notamment renforcer les patrouilles fixes et mobiles à Port-au-Prince et dans ses environs.

Contrôler les stations de motocyclettes, particulièrement celles qui sont situées à proximité des banques commerciales, porter les banques commerciales du pays à encourager les citoyennes et citoyens à utiliser les services bancaires numériques et les chèques, en guise d’argent liquide, sont au nombre des recommandations de l’organisme de défense des droits humains.

Le Rnddh convie également les autorités à arrêter et juger tous les individus impliqués dans la perpétration des derniers actes d’insécurité. [rh kft rc 16/03/ 2012 11:31]