A travers Haiti

Haïti-Minustah/Viol : Les agresseurs de Roody Jean jugés à l’insu de la justice haïtienne


jeudi 15 mars 2012

Correspondance Mergenat Exalus

Gonaïves, 15 mars 2012 [AlterPresse] --- Le jugement de trois casques bleus pakistanais impliqués dans le viol, en janvier dernier aux Gonaives (Nord), de Roody Jean, un mineur haïtien, s’est déroulé à l’insu des autorités judiciaires haïtiennes, apprend AlterPresse.

Les trois soldats pakistanais impliqués dans le viol contre l’adolescent de 14 ans aux Gonaïves ont été jugés, condamnés à un an d’emprisonnent et révoqués de la mission onusienne selon une annonce faite par le troisième sénateur de l’Artibonite Youri Latortue.

Cette cour martiale a été composée d’au moins trois militaires dont un président, un accusateur et un défenseur.

Le commissaire du gouvernement près le tribunal civil première instance des Gonaïves, Mesac Philogène qui a travaillé sur ce dossier affirme n’avoir été informé de cette décision de la cour martiale que par le biais de la presse.

Me Philogène souhaite toutefois que ce dossier poursuive son cours jusqu’à la réparation civile pour la victime et sa famille.

Au cours d’une conférence de presse tenue le 13 mars aux Gonaives, le cabinet Dieujuste et associés, légalement constitué pour assurer la défense, a félicité le sénateur Latortue pour le rôle de premier plan qu’il a joué dans l’issue de l’affaire.

Me Arsène Dieujuste qui était accompagné de la sœur de la victime Junie Adain en a profité pour dénoncer des négociations qui se dérouleraient dans le dos des avocats de la victime concernant la réparation civile promise.

Pour les graves torts et préjudices causés par l’acte des soldats onusiens au détriment de l’adolescent, la famille de la victime réclame cinq millions de dollars américains. [me kit gp apr 15/03/2012 8 :15]