A travers Haiti

Haïti-Santé : L’hôpital Ste Thérèse de Hinche paralysé par une grève


lundi 5 mars 2012

Correspondance Ronel Odatte

Hinche, 5 mars 2012 [AlterPresse] --- Des patients abandonnés à leurs maux, d’autres qui attendent d’être reçus par un médecin…Des médecins, il n’y en a pas, car tous restent chez eux. Plusieurs autres membres du personnel suivent leur exemple.

Un arrêt de travail observé par des médecins et membres du personnel de l’Hôpital Ste Thérèse de Hinche paralyse depuis plusieurs jours cet hôpital, observe AlterPresse.

« Ce n’est pas un hôpital à fréquenter. Nous sommes là depuis deux jours, et personne ne nous a accueillis. Mes deux filles et moi aimeraient bien voir un médecin, mais cela semble compromis », déplore Macius Antoine, mère de famille originaire de Thomassique (toujours dans le département du Centre).

Et cette situation risque de durer encore. L’intervention du chef du parquet de Hinche ainsi que des membres du comité de l’hôpital, n’a pas adouci la position des grévistes. L’idée est de pousser au départ, le directeur médical de l‘Hôpital Ste Thérèse, le docteur Daniel Laguerre, accusé de népotisme et de malversations.

Sur les murs de l’hôpital, des slogans hostiles lui sont adressés. Mais l’homme dément et fustige ses détracteurs, un petit groupe qui, selon lui, lorgne les finances de l’institution.

« Depuis mon arrivé les recettes sont passées de 1500 à 15 000 gourdes par jour », se félicite Daniel Laguerre dans une interview téléphonique accordée à AlterPresse. Le médecin se montre également inquiet pour sa sécurité.

Daniel Laguerre, unique chirurgien de l’Hôpital Ste Thérèse de Hinche, est aussi objet de polémique du côté de certains de ses patients et des membres du personnel médical. Son départ, éventuellement lourd de conséquences, est vivement souhaité.

Plusieurs associations de la ville appellent pour leur part à l’intervention du directeur départemental de la santé publique, Pierre André Joseph, pour trancher. [r o kft gp apr 5/03/2012 11 :50]