A travers Haiti

Haïti-Politique : La démission de Gary Conille fait réagir au Plateau Central


lundi 27 février 2012

Correspondance Ronel Odatte

Hinche, 27 févr. 2012 [AlterPresse] --- Surprise, désappointement ou haussement d’épaules : la démission du premier ministre Garry Conille a touché d’une manière ou d’une autre les habitants et les élus du Plateau Central, constate AlterPresse.

« Le départ de monsieur Conille ne me fait ni chaud ni froid », c’est ce que déclare le leader du Mouvement paysan de Papaye (Mpp), Chavannes Jean Baptiste.

Selon lui, toutes les conditions étaient réunies pour que cet ancien fonctionnaire des Nations Unies donne sa démission.

« Gary Conille, proche de l’ancien président américain Bill Clinton, est le fruit d’un complot international et ce sont des étrangers qui l’ont imposé ; je n’attendais rien de lui », explique Chavannes Jean Baptiste.

Le docteur Conille n’a rien à voir avec la réalité haïtienne ; il a accédé au poste de premier ministre en présentant des documents qui vont à l’encontre des prescrits de la Constitution, ajoute le responsable du Mpp..

Par ailleurs la députée de la circonscription de Thomonde (haut Plateau Cental), Marie Denise Bernadeau, se dit préoccupée par cette situation. Elle demande au président de la république de faire de son mieux en vue de doter le pays d’un nouveau premier ministre, tout en exhortant ses collègues à jouer leur partition.

« Le pays ne peut plus attendre, trop de gens souffrent. Je m’attends à ce que les parlementaires se préparent à ratifier, sans perdre de temps, le choix du président de la république », indique l’élue de Thomonde qui souhaite la nomination du remplaçant de Garry Conille dans le plus bref délai.

Pour sa part, son collègue de Cerca-Cavajal, le député Arodon Bien Aimé, déclare que le départ du chef du gouvernement ne l’émeut pas.

Pour lui, cette démission n’est pas une surprise, puisque Conille n’a jamais eu d’autorité.

Dans les communes de Maïssade, de Thomassique et Belladère (haut et bas Plateau Central), les opinions sont partagées.

Certains citoyens, interrogés par l’agence en ligne AlterPresse, déclarent que Gary Conille n’aurait pas dû démissionner, tandis que d’autres applaudissent, estimant qu’il était un handicap à la mise en œuvre de la politique du président.

Des personnes, qui participent à des émissions de radio à Hinche, ont, pour leur part, soufflé le chaud et le froid, certains blâmant tour à tour Martelly et Conille. [ro gp apr 27/02/2012 12:10]