Dépêches

Élections au rectorat de l’université d’Etat d’Haïti : Quelle issue ?


mardi 7 février 2012

P-au-P, 7 févr. 2012 [AlterPresse]--- Le conseil de l’Université d’État d’Haïti (Ueh) doit se réunir, ce mardi 7 février 2012, à 2:00 pm locales (19:00 gmt) à l’école de maitrise de l’Ueh (annexe du rectorat) pour réfléchir sur les revendications des étudiants et décider sur l’avenir du processus électoral, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Le scrutin du vendredi 3 février 2012, qui devait aboutir au renouvellement du conseil exécutif (1 recteur et 2 vice-recteurs), a été interrompu par des étudiants de plusieurs entités de l’Ueh réclamant, entre autres, un suffrage universel direct pour les élections rectorales.

A une première rencontre qui a eu lieu le jour même, les étudiants protestataires ont proposé au conseil de l’université de reporter les élections de six mois et de remettre la direction du conseil exécutif à une structure de transition qui devra préparer des élections au suffrage universel direct.

Le conseil de l’Ueh doit aussi rencontrer les candidats sur le problème posé, selon des informations obtenues par AlterPresse.

Jean Vernet Henry, actuel recteur, Roger Jean-Charles de la faculté de médecine et de pharmacie (Fmp) et Fritz Rosemond, de l’école normale supérieure (Ens), sont en lice pour le poste de recteur.

Jean Poincy, professeur à l’institut national d’administration, de gestion et des hautes études internationales (Inaghei), et Ronald Jean-Jacques de la Faculté des Sciences Humaines (Fasch) briguent la fonction de vice-recteur aux affaires académiques.

Fritz Deshommes est le seul candidat à sa succession au vice-rectorat à la recherche.

A l’exception de quelques professeurs, les entités (décanats, corps enseignant, personnel administratif), chargées de la gestion et du fonctionnement des différentes facultés à l’Ueh, ne se sont pas encore prononcées sur les nouveaux remous au sein de l’université d’État, en relation avec le scrutin pour le renouvellement du rectorat.

« Le conseil exécutif n’a plus d’autorité, son mandat arrivant à terme. Désormais, c’est le conseil de l’université [les 33 membres], l’instance suprême, qui prend les décisions », estime James Beltis, délégué des étudiantes et étudiants de la faculté des sciences humaines (Fasch).

Pour le délégué étudiant de la faculté d’agronomie et de médecine Vétérinaire (Famv), Pierre-Richard René, le rectorat de l’Ueh est « tout simplement de facto ».

« Les délégués d’étudiantes et d’étudiants comptent bien soulever cette question à la rencontre du 7 fevrier 2012i », renchérit l’étudiant René.

Le 14 décembre 2011, le conseil de l’université a décidé de proroger le mandat du conseil exécutif jusqu’au 3 février 2012.

Entre l’élection d’un nouveau rectorat, la satisfaction des revendications estudiantines et la réforme de l’université, quel est l’avenir de la principale institution publique d’enseignement supérieur du pays ? [efd kft rc apr 7/02/2012 12:28]