Dépêches

Haïti-Musique : Le projet « réseau de festivals de musique ACP » fait escale à Port-au-Prince


mardi 24 janvier 2012

P-au-P, 24 janv. 2012 [AlterPresse] --- Du 28 au 31 janvier 2012, une quarantaine de professionnels haïtiens de la musique rencontreront leurs homologues de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, à Port-au-Prince, dans le cadre du projet « réseau de festivals de musique ACP », apprend l’agence en ligne Alterpresse.

Avec le soutien du « programme d’appui aux industries culturelles ACP, programme du Groupe des Etats ACP financé par l’Union Européenne », ce projet se propose de « développer les filières musicales autour des festivals partenaires dans l’espace ACP (Afrique Caraïbes Pacifique) ».

« Onze artistes haïtiens émergents avec un potentiel international sont sélectionnés en fonction de la qualité du projet qu’ils ont proposé », informe Pascale Jaunay, l’une des responsables de Carocoli, firme travaillant dans la promotion internationale et le développement local des musiques haïtiennes.

Des professionnels de renom seront accueillis sur le sol du compas de Nemours Jean-Baptiste, dont Da Silva, manager de Cesaria Evora, chanteuse du Cap-Vert décédée le 17 décembre 2011, Philippe Conrath, directeur du festival Africolor, Christoph Borkowsky, président du WOMEX – World Music Expo et Lynden Leonce du festival Jazz in the South de Sainte Lucie.

Les rythmes musicaux racine, rap haïtien et compas seront privilégiés.

15 mille 4 cents euros est le coût du projet pour Haïti, d’après Pascale Jaunay de Caracoli.

Des ateliers seront organisés entre les différents acteurs du monde de la musique en vue de « renforcer l’échange d’expertise et la mise en réseau ou des show cases qui présenteront la variété des musiques haïtiennes ».

« Les discussions se tiendront à portes fermées. Des thèmes comme droit d’auteur, la libre circulation des artistes, la diffusion numérique y seront abordées », selon Jaunay.

Le « réseau de festivals de musique ACP » est conduit par l’association française Zone Franche. Créé en 1990, l’association qui se veut le « réseau des musiques du monde » rassemble différentes catégories d’acteurs des industries culturelles : festivals, salles, labels et éditeurs, représentants d’artistes, médias, associations culturelles, marchés, etc.

La Fondation Haïti Jazz, organisant le festival international de Jazz de Port-au-Prince tous les janviers depuis 6 ans, Caracoli et l’institut Français en Haïti, se chargeront du relais des activités dans la capitale haïtienne.

Haïti est le premier pays de la Caraïbe à accueillir le projet « réseau de festivals de musique ACP ». Le Burkina Faso, le Cap Vert, Gabon (Afrique), le Danemark (Europe), La Réunion (Océan Indien), le Vanuatu (Pacifique) ont déjà été terre d’accueil du projet. [efd kft gp apr 24/01/2012 10:00]