Zoom (photos)

Haïti-Culture : Au coeur des ghettos, l’art pour changer l’image du pays


lundi 19 décembre 2011

P-au-P, 19 déc. 2011 [AlterPresse] --- Une vingtaine de jeunes sculpteurs haïtiens ont tenu du 16 au 18 décembre (le week-end écoulé) une exposition d’œuvres réalisées à partir de matériels usagers récupérés dans les périphéries du quartier populaire de la capitale : la Grand’Rue.

L’activité s’est déroulée sous le thème : « Ghetto Biennale ». C’est la deuxième du genre réalisée en Haïti.

Cinquante artistes étrangers ont participé à ce « mondial des artistes » comme le défini le commissaire de l’exposition André Eugène.

Des vieilles marmites en tôle, des bouteilles, des restants de bois ou des poupées brulées sont parfaits pour permettre à la sculpture de présenter Haïti sous « un autre angle… de changer de visage » comme le souhaite Eugène.

Pour Davidson Thermidor, qui expose pour l’occasion, son imagination rend « ses œuvres authentiques et de fait plus attrayant à l’achat ».

Ce sont des créations qui rendent hommage à des artistes comme Lenor Fortune (dit Azor) tambourineur haïtien décédé le 16 juillet dernier, qui rappellent la mémoire de certaines victimes du tremblement de terre de janvier 2010, le mystère de la mort du Christ, ou qui font le vœu d’un joyeux Noel. [rh kft gp apr 19/12/2011 21:35]