Dépêches

Haïti : Trois nouveaux projets pour la promotion des droits de l’enfant et de la femme reçoivent un financement de l’Union Européenne


mardi 13 décembre 2011

P-au-P, 13 déc. 2011[AlterPresse] --- La Délégation de l’Union Européenne en Haïti annonce le lancement en 2012 de trois nouveaux projets liés à la promotion des droits de l’enfant et de la femme.

Les trois projets ont été retenus à la suite d’un appel à proposition lancé pendant l’année 2011.

Ensemble pour un lendemain meilleur en Haïti (en créole : Ansanm pou yon demen miyò an Ayiti, Adema), Plan international UK et l’Association Communautaire italienne pour l’Engagement au Service Bénévole (en italien : Associazione Comunità Impegno servicio Volontariato, CISV) sont les porteurs des projets.

S’étendant sur une période de trois ans, le projet de l’Adema est financé à hauteur de 275 mille euros sur un budget total de 460 mille euros. Il vise à favoriser l’accès à une éducation de qualité à Jean Rabel en faveur des enfants les plus vulnérables et à contribuer à la dynamique de décentralisation au bas Nord-Ouest.

Un appui à la scolarisation des enfants issus de familles en difficulté et l’éradication du phénomène des surâgés seront pris en compte dans ce projet qui touche notamment 220 maitres en activité, soixante moniteurs du préscolaire, trente directeurs, et quatre-cent familles d’accueil.

De son coté, Plan International UK reçoit une aide financière de 280 mille euros sur un budget total de 426 mille 455 euros pour la mise en œuvre de son projet dans le département du Nord-Est.

L’objectif de ce projet est de permettre aux enfants vulnérables du Nord-Est de bénéficier d’un cadre de protection communautaire qui facilite leur accès aux services appropriés. Il vise aussi le renforcement du rôle de la société dans la protection de ces enfants.

L’exécution sera réalisée en partenariat avec une organisation haïtienne, Jurimédia à travers des structures déjà établies dans le Nord-Est.

Trois cent mille euros sur un budget total de 315 mille 957 euros seront canalisés à travers la CISV pour la réalisation de son projet en Haïti, notamment dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince et les zones touchées par le séisme. Ce projet durera 2 ans.

L’association souhaite améliorer la promotion et la protection des droits des femmes en vue de l’égalité de genre en Haïti.

Ce projet vise aussi à renforcer les capacités et les programmes de deux partenaires locaux, à savoir Kay Fanm et Groupe Médialternatif, afin de renforcer leur expertise en matière de promotion des droits de la femme et de la communication de genre. [emb apr 13/12/11 15 :30].